La France bloque l'élargissement de l'UE aux Balkans

©AFP

Lors du Conseil des Affaires étrangères, mardi à Luxembourg, la France s’est singularisée en bloquant à elle seule, contre les 28 États membres de l’Union, l’adoption d’un plan visant à fixer une date d’ouverture des négociations d’adhésion de la Macédoine du Nord et de l’Albanie.

Les raisons de cette opposition ne sont pas claires. Paris refuse de fixer une date pour commencer ces négociations tant que la procédure d’élargissement elle-même ne sera pas modifiée. Autant reporter cette date aux calendes grecques, vu la complexité d’une telle réforme.

Le sujet sera sur la table des chefs d’État ou de gouvernement lors du sommet de jeudi et vendredi prochain. Les dirigeants européens, qui devront traiter du Brexit, devraient essayer dépasser le désaccord des ministres des Affaires étrangères.

La posture de l’Hexagone va à contresens de la volonté de l’Allemagne d’ouvrir rapidement les négociations aux deux pays des Balkans. Pour Berlin, l’élargissement est une manière d’affermir la stabilité de l’Europe.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect