Publicité

La France lance son "plan Marshall" pour le tourisme

Le Mont-Saint-Michel, un des principaux sites touristiques de France, a timidement rouvert ses portes. ©AFP

Ces aides pèseront à hauteur de 18 milliards d'euros dans les finances publiques. Elles comprennent un plan de relance de 1,3 milliard pour aider la filière à se projeter dans l'avenir.

Alors que certaines plages et des sites comme le Mont-Saint Michel ou Lourdes rouvrent lentement, la France a lancé jeudi un plan massif de soutien au tourisme, asphyxié par la crise du Covid-19. "Les Français pourront partir en vacances en juillet et en août en métropole et en outre-mer, a d'abord confirmé Édouard Philippe, le Premier ministre, en préambule sous réserve toutefois "de possibles restrictions très localisées" en fonction de l’évolution de l’épidémie. "Les Français peuvent prendre leurs réservations", a-t-il encouragé, en soulignant que "les acteurs du tourisme, de l’hôtellerie, se sont engagés à faire en sorte qu’ils soient intégralement remboursés dans l’hypothèse où l’évolution de l’épidémie ne rendrait pas possible le départ en vacances". S'agissant des cafés et restaurants, leur date de réouverture sera fixée le 25 mai.

Réinventer la filière

"Le tourisme fait probablement face à la pire épreuve de son histoire moderne alors même que c’est un des fleurons de l’économie française. Son sauvetage est donc une priorité nationale", a indiqué le chef du gouvernement avant de dévoiler que 18 milliards d'euros seront engagés pour le secteur sur les finances publiques. Une somme qui comprend, et c'est la grande nouveauté, 1,3 milliard d'investissements pour aider la filière à innover et à se réinventer.

2
millions d'emplois
Le tourisme représente près de 8% de la production de richesse nationale française, avec 2 millions d'emplois directs et indirects.

À cette fin, les entreprises concernées vont bénéficier de prêts sans garantie et d'investissements de la banque publique Bpifrance. "Nous allons enfin accompagner 1.500 chefs d'entreprise de la profession, avec de la formation à distance gratuite, des auto-diagnostics en ligne, des parcours de e-formation, 400 missions de conseil et deux 'accélérateurs, c'est-à-dire des programmes intensifs pour les dirigeants de 90 entreprises parmi les plus prometteuses", a détaillé Nicolas Dufourcq, le directeur général de Bpifrance à l'AFP: "C'est l'occasion de gagner plusieurs années de maturité sur la réponse aux nouveaux besoins des clients, de faire levier pour se projeter massivement vers l'avenir".

Fonds de solidarité et chômage partiel étendus

Dans un premier temps, le Fonds de solidarité restera ouvert pour les entreprises du secteur hôtellerie-restauration-tourisme, et ce "jusqu'à la fin de l'année 2020". Son accès sera élargi à des entreprises de plus grande taille, "celles qui ont jusqu'à 20 salariés et jusqu'à 2 millions d'euros de chiffre d'affaires", ce qui n'était pas le cas dans le Fonds de solidarité tel qu'il existait jusqu'à présent. L'aide qui sera versée pourra aller jusqu'à 10.000 euros. De même, le recours à l'activité partielle sera possible jusqu'à fin 2020.

À cela s'ajoute une batterie d'autres mesures. Par exemple, les cotisations sociales patronales dues entre mars et juin seront exonérées pour les entreprises du secteur. Quant aux collectivités locales, elles pourront prévoir pour 2020 des allégements de taxe de séjour ainsi qu'un dégrèvement des deux tiers de la cotisation foncière des entreprises du secteur, que l'État financera alors pour moitié. Enfin, pour inciter à la reprise de la consommation, le Premier ministre a indiqué que le plafond quotidien d'utilisation des Tickets Restaurants sera doublé, de 19 à 38 euros, à compter de la réouverture des restaurants.

De quoi rassurer les acteurs du secteur qui réalisent la moitié de leur chiffre d'affaires entre mi-juin et mi-septembre. Même si la fermeture des frontières risque des les priver des touristes étrangers. Principale destination mondiale dans ce domaine, l'hexagone a accueilli 90 millions de visiteurs l'an dernier, dont 70% d'Européens.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés