La France réduit la période de quarantaine à sept jours

Jean Castex s'exprimait depuis Matignon après un Conseil de défense exceptionnel. ©AFP

Le président Emmanuel Macron a réuni ce vendredi un Conseil de défense à l'issue duquel de nouvelles mesures pour lutter contre l'épidémie de coronavirus ont été annoncées.

Alors que le nombre de contaminations au Covid-19 atteignait en France un pic historique, avec près de 10.000 infections recensées en 24h ce jeudi, Emmanuel Macron réunissait un Conseil de défense afin de "donner de la visibilité pour les prochaines semaines". Dans la foulée, une allocution s'est tenue durant laquelle Jean Castex, premier ministre, a annoncé depuis Matignon l'ensemble des nouvelles mesures adoptées.

Parmi celles-ci, le renforcement des circuits dédiés au dépistage. Les laboratoires pourront allouer des créneaux horaires spécifiques pour les personnes prioritaires. Une autre mesure attendue concerne la durée d'isolement des personnes contaminées ou ayant été en contact avec une personne atteinte du coronavirus. Elle passe désormais de 14 à 7 jours. Pour réaliser le traçage avec davantage d'efficacité, 2.000 recrutements supplémentaires vont être réalisés au sein de l'Assurance maladie et des agences régionales de santé (ARS).

Relâchement estival

Outre le rappel d'application des gestes barrières élémentaires, comme le port du masque ou le lavage fréquent des mains, Jean Castex a fait remarquer que la période estivale a été "marquée par un certain relâchement" et appelle les Français à faire preuve de civisme et de responsabilité. "Le virus n'a pas baissé en intensité, nous constatons une augmentation des personnes hospitalisées", s'est inquiété
le premier ministre. Plusieurs métropoles sont particulièrement touchées: Marseille, Bordeaux, ainsi que la Guadeloupe. "J'ai demandé aux préfets concernés de me proposer d'ici lundi un ensemble de nouvelles mesures complémentaires" a annoncé le premier ministre.

Alors que le nombre de cas était de 56 pour 100.000 personnes la semaine dernière, il est aujourd'hui de 72, une augmentation sensible qui démontre que le virus circule toujours et pour quelques mois encore, souligne Jean Castex. Par ailleurs, le gouvernement a porté à 42 le nombre de départements classés rouges. Sur ces territoires, les autorités auront la possibilité de déclencher toute une série de mesures concernant la tenue d'événements, le port du masque ou encore les horaires d'ouverture des commerces. "Pour quelques mois encore, nous devons faire preuve d'une responsabilité de tous les instants (...) demain dépend de nous, de vous", a conclu le chef du gouvernement.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés