Publicité

La France rend obligatoire la vaccination des soignants et étend son pass sanitaire

©REUTERS

Le président français s'est exprimé ce lundi soir face au rebond de l'épidémie de Covid-19 dans le pays. Il a indiqué rendre obligatoire la vaccination des soignants et étendre fortement le pass sanitaire.

Emmanuel Macron a indiqué ce lundi sur le coup de 20H qu'il étendait le pass sanitaire et rendait la vaccination obligatoire pour les soignants, et ce, afin de renforcer la lutte contre le Covid-19.

Lors de cette 8e allocution télévisée depuis le début de la crise, le chef de l'Etat a de nouveau fortement insisté sur le rôle incontournable de la vaccination pour éviter une quatrième vague du virus liée au variant Delta, très contagieux. Les tests PCR, gratuits jusqu'ici, deviendront ainsi payants dès cet automne. L'obligation de la vaccination pour les soignants d'ici au 15 septembre devrait être rapidement appliquée après l'examen d'un texte au Conseil des ministres le 19 juillet.

Cette obligation, qui faisait débat depuis des semaines, est aussi élargie à tous les professionnels en contact avec des personnes fragiles, soit une septantaine de métiers du monde du soin. "Le principe, c'est que ça aille le plus vite possible", a souligné une source parlementaire, en évoquant l'arrivée de ce texte en séance à l'Assemblée nationale le 21 ou le 22 juillet. Des sanctions pour les professionnels concernés par cette obligation qui ne se seraient pas fait vacciner seront mises en place dès le 15 septembre. Dès la rentrée, une campagne de rappel sera mise en place pour l'injection d'une troisième dose.

Extension du pass sanitaire

L'autre annonce est l'extension du pass sanitaire pour accéder à des établissements accueillant du public, comme certains lieux culturels (cinémas, théâtres, parcs d'attraction...), ou sportifs dès le 21 juillet. Les restaurants et les bars , ainsi que les centres commerciaux et les établissements médicaux, sont également concernés, tout comme les trains, les bus et les avions. Ces mesures entreront en vigueur au début du mois d'août.

Ce pass est déjà en vigueur pour les lieux accueillant plus de 1.000 personnes, notamment les stades, et les discothèques recevant plus de 50 personnes. Ces mesures, actées au cours d'un Conseil de défense Covid qui s'est tenu dans la matinée, visent à mettre la pression sur les personnes qui ne se sont pas encore fait vacciner.

Dans la foulée de cette intervention, la plateforme Doctolib, qui permet de prendre des rendez-vous pour se faire vacciner, a été prise d'assaut avec 17.000 rendez-vous pris chaque minute.

Contrôler les voyages

Le chef de l'Etat a également annoncé des contrôles renforcés aux frontières pour contrôler les voyageurs en provenance de pays où la situation se détériore, comme l'Espagne ou le Portugal. Le Conseil sanitaire avait par ailleurs suggéré des "restrictions" dans les territoires les plus touchés, "y compris en juillet et août et dans des zones de vacances", et évoqué la possibilité d'un pass vaccinal. En attendant, la Préfecture de police de Paris a annoncé que le pass sanitaire et le port du masque seraient indispensables pour assister au défilé militaire du 14 Juillet mercredi sur les Champs-Elysées.

L'allocution télévisée d'Emmanuel Macron intervient deux mois et demi après son annonce du calendrier de déconfinement. Si la pression hospitalière baisse encore avec 7.137 patients Covid hospitalisés lundi, contre 7.183 la veille, la tendance était à la hausse des contaminations ces derniers jours, avec 4.256 nouveaux cas enregistrés dimanche, contre 2.549 il y a une semaine. Elles pourraient monter "au-dessus de 20.000 début août si nous n'agissons pas", a mis en garde dimanche le ministre de la Santé Olivier Véran.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés