La grogne des policiers en France ne retombe pas

Manifestation des policiers depuis les Champs-Élysées jusque la place Beauvau. ©Le Pictorium/Maxppp

Christophe Castaner pourrait être un des premiers à faire les frais d'un éventuel remaniement ministériel.

Des voitures avec, à leurs vitres, des photos collées de policiers blessés. C'est le cortège qui a accompagné, dans un concert de klaxons ce vendredi matin, une cinquantaine de policiers venus défiler à pied sur l'avenue des Champs-Élysées à Paris.

Un peu partout en France, ce corps de métier a mené ce type d'actions symboliques pour dénoncer la "haine anti-flics" qui a ré-émergée dans le pays lors de récentes manifestations ayant eu lieu dans le sillage de la mort de George Floyd aux États-Unis. En colère, nombre d'entre eux se sont sentis abandonnés suite aux annonces à l'emporte-pièce faites lundi dernier par Christophe Castaner, le ministre de l'intérieur, alors mandaté par le président de la République pour calmer le risque d'émeutes.

Crises successives

"Les propos de Christophe Castaner, c'était la goutte d'eau", a déclaré à la presse Fabien Vanhemelryck, secrétaire général du syndicat policier Alliance, rappelant l'épuisement de ses collègues ultra-sollicités par les crises successives, depuis les attentats jusqu'aux manifestations de Gilets Jaunes en passant par le confinement.

Lundi, le "premier flic de France" avait en effet suggéré que soit systématiquement suspendus les fonctionnaires de police "pour chaque soupçon avéré" d'acte ou propos raciste.

"La police n'est pas raciste, la police est républicaine."
Fabien Vanhemelryck
Secrétaire général du syndicat policier Alliance

Il avait également annoncé l'abandon de la "clé d'étranglement", une technique d'interpellation qui sert à maîtriser une personne pour l'amener au sol en vue de lui mettre des menottes. Une mesure à laquelle certains syndicats de police se disent éventuellement prêts à renoncer à condition qu'une alternative leur soit proposée.

"On est venu dire au président Macron qu'il doit soutenir, respecter, considérer sa police", a ajouté Fabien Vanhemelryck qui ne veut pas tout faire reposer sur les épaules du ministre de tutelle: "La police n'est pas raciste, la police est républicaine, elle ne choisit pas sa délinquance, elle ne choisit pas la couleur de la délinquance et elle sauve des vies, quelle que soit la couleur de peau de l'individu."

Face au tollé général, Christophe Castaner a, depuis, multiplié les consultations auprès des syndicats de police et tenté ce vendredi d'atténuer ses propos. Et ce, alors que de nouvelles manifestations contre le racisme sont annoncées le samedi 13 juin.  

Remaniement en vue

Aux dires d'observateurs de la vie politique locale, ces efforts pourraient cependant être vains. Mis à mal par cette gestion, également attaqué par l'opposition, le ministre de l'Intérieur, que d'aucuns qualifient déjà de "fusible", pourrait être un des premiers à faire les frais d'un éventuel prochain remaniement ministériel. Sans être confirmé, ce dernier est de plus en plus évoqué pour le lendemain des élections municipales du 28 juin.

Christophe Castaner pourrait être un des premiers à faire les frais d'un éventuel remaniement ministériel.

Outre ces changements au sein du gouvernement, les rumeurs les plus folles circulent quant à la façon dont Emmanuel Macron compte aborder la fin de son mandat. Jeudi, l'Élysée a dû démentir une information parue dans Le Figaro évoquant le fait qu'Emmanuel Macron aurait suggéré vouloir démissionner pour provoquer "dans les semaines ou les mois à venir" une élection présidentielle anticipée.

Si l'on en croit le quotidien de droite, le président français aurait, lors d'une réunion du premier cercle des donateurs de 2017 à Londres "clairement montré qu'il était prêt, selon son expression favorite à 'prendre son risque'"

 Il faudra attendre quelques semaines – vraisemblablement entre le 28 juin et le 14 juillet – pour être fixés sur les réelles intentions du locataire de l'Élysée.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés