La journée de tous les dangers

Bloomberg ©Via Bloomberg

Ce fut lent, ce fut palpitant, mais ils y sont arrivés. Le Sénat américain puis la Chambre des représentants ont adopté le compromis que le monde entier attendait. Retour sur de longues heures d'incertitude.

Nous avons suivi, pour vous, l'évolution du dossier en temps réel:

 

 

05:36 | " Battus pour la bonne cause "

  Le président de la Chambre, le républicain John Boehner, a promis de continuer à lutter contre " la catastrophe que représente la loi sur la réforme de la santé " d'Obama dont un volet central a commencé à s'appliquer début octobre.

L'accord de mercredi ne contient qu'une clause mineure relative à cette la loi sur la santé, visant à renforcer les contrôles des revenus des personnes bénéficiant d'une aide financière pour leur couverture maladie. Les démocrates estiment que cet article renforce leur réforme.

 

 

05:31 | Mise en garde du FMI

Même la directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, a souligné mercredi le caractère temporaire de l'accord budgétaire américain, et déclaré dans un communiqué qu'il était "essentiel de réduire l'incertitude entourant la conduite de la politique budgétaire en relevant le plafond de la dette d'une manière plus durable". 

 

05:22 | "Ce n'est pas un remède à long terme"

Le défaut de paiement des Etats-Unis était la principale crainte des marchés. Les places financières pourraient donc saluer l’accord survenu à Washington. Mais les analystes butent sur l’aspect provisoire de cet accord.

 

 

 

 

 

05:00 | Au boulot!

Les fonctionnaires américains mis au chômage technique pourront recommencer à travailler dès ce jeudi matin, a fait savoir la Maison Blanche.

 

04:51 | "La politique budgétaire pèsera encore sur la croissance"

Quel soulagement cet accord à Washington pour éviter un défaut de paiement des États-Unis. Mais un soulagement qu'il convient de tempérer par le fait que l'accord finalement signé n'est que temporaire.

 

04:35 | Divisions au sein des républicains

Les élus de la Chambre ont voté par 285 voix contre 144 en faveur du texte adopté peu auparavant par le Sénat. Le président Barack Obama a annoncé qu'il promulguerait le texte dès qu'il lui parviendrait.

Le groupe démocrate de la Chambre a unanimement soutenu la mesure avec l'appui d'un certain nombre d'élus républicains. Près de deux tiers des républicains ont néanmoins voté contre le texte, soulignant les profondes divisions au sein du parti du président de la Chambre, John Boehner.

 

04:21 | It's over!

Une photo vaut mieux qu'un long discours. Voici ce que le monde entier attendait: les résultats du vote final sur la limite légale de l'endettement public


03:33 | On vote à la Chambre, Obama a déjà pris la parole

Les représentants sont en train de voter à la Chambre. Avant même l'adoption définitive de l'accord final par le Congrès, le président Obama a déclaré que les élus devront regagner la confiance des Américains après deux semaines d'affrontements politiques, et dit souhaiter cesser de gouverner de crise en crise.

Jay  Carney, le porte-parole de la Maison Blanche a toutefois révélé pour la première fois mercredi que la véritable échéance était jeudi "à la fin de la journée" et non mercredi minuit (jeudi 6h du matin chez nous).

Mais le compromis n'est que provisoire et n(offre que quelques mois aux deux camps pour réconcilier des positions budgétaires jusqu'ici irréductibles.

Une commission bicamérale doit être convoquée et élaborer d'ici le 13 décembre les contours d'un budget pour le reste de l'année 2014, une nouvelle bataille qui s'annonce difficile

 

02:20 | Adoption au Sénat

Les sénateurs ont adopté, par 81 voix contre 18, une proposition de loi dévoilée quelques heures auparavant et qui écarte le risque d'un défaut de paiement américain, tout en rouvrant la totalité de l'Etat fédéral, partiellement fermé depuis le 1er octobre.

La Chambre doit voter sur la proposition de loi dans la soirée. Le groupe démocrate et une partie des républicains devaient soutenir la mesure, assurant une adoption définitive par le Congrès avant la date-butoir du 17 octobre, fixée par le Trésor.

Le président Barack Obama pourra alors promulguer le texte.

 

01:00 | "Expected schedule"

 L'échéancier devrait se dérouler de la façon suivante: 

- le Sénat vote pour lever le blocage gouvernemental (shutdown) et relever le plafond de la dette avant 6 heures chez nous,

- après le vote des sénateurs, le président Obama et les législateurs démocrates doivent tenir des déclarations séparées, 

- la Chambre des représentants vote sur la même législation entre 6 et 7h (heures belges).

 

00:15 | Les fonctionnaires au chômage technique payés rétroactivement


L'accord budgétaire conclu mercredi au Congrès américain comprend le paiement rétroactif des centaines de milliers de fonctionnaires mis au chômage technique depuis le 1er octobre à cause de la paralysie fédérale.Le texte de 35 pages, transmis à la presse mercredi peu avant 18h locales, prévoit le paiement des fonctionnaires qui avaient été jugés non essentiels par l'administration, et interdits de travailler. Sans article prévoyant leur paie rétroactive, ces employés auraient perdu un demi-mois de salaire. 

 

23h55 | la crise au Congrès va coûter 24 milliards de dollars

Le blocage budgétaire à Washington qui aura forcé des centaines de milliers de fonctionnaires américains à rester chez eux pendant plus de deux semaines, va  ôter 0,6 point de pourcentage à la croissance du PIB américain au quatrième trimestre. Autrement dit, la fermeture partielle des services fédéraux va coûter 24 milliards de dollars à l'économie des Etats-Unis, a estimé l'agence Standard & Poor's.

 

23h34 | Vote d'ici 22h à Washington

Le Sénat américain devrait voter le projet de loi de financement à 6h du matin (heures belges). Cela permettrait dans l'urgence au gouvernement d'emprunter et de rouvrir les agences gouvernementales, selon un proche collaborateur du Sénat. 

Si la mesure passe, comme prévu, la Chambre des représentants adoptera le projet un peu plus tard en matinée chez nous et l'enverra au président Barack Obama pour la promulgation.

Voici les 35 pages de papiers qui tiennent en haleine la première économie de la planète:

 

22h50: Au final, on semble clairement se diriger vers une sortie de crise.  Le dirigeant républicain de la Chambre des représentants concédant n'avoir "pas gagné" à l'issue de 16 jours d'affrontement avec la Maison Blanche. 

"Nous nous sommes battus pour la bonne cause mais nous n'avons pas gagné", a déclaré M. Boehner à l'antenne de la radio WLW de son fief de l'Ohio (nord).

Le dénouement de mercredi signe un revers cinglant pour sa stratégie depuis des semaines: exiger des concessions de l'exécutif, en particulier sur les dépenses sociales, avant tout vote budgétaire.

 

21h36: le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, dit que son parti ne bloquera pas l'accord conclu au Sénat. 

 

21h29: La Chambre des représentants américaine votera mercredi sur le texte de compromis visant à relever le plafond de la dette, a confirmé Pete Sessions, président républicain de la commission chargée des procédures de la Chambre.

 

21h28: Petit rappel de la Maison Blanche:  l'échéance du relèvement du plafond de la dette est jeudi soir et non à la première heure de la journée...

 

20h41: Le Sénat se prononcera en premier sur l'accord conclu entre démocrates et républicains pour un relèvement du plafond de la dette US.  Le vote aurait lieu en fin d'après-midi ou en début de soirée, ce qui correspond aux alentours de minuit heure belge.

Une fois que le Sénat, dominé par les démocrates, aura adopté la mesure, ce qui ne fait guère de doute, la Chambre des représentants, majoritairement républicaine, pourrait rapidement se prononcer à son tour sur le sujet.

 

20h35: Barack Obama continue son lobbying via twitter:

 

20h21: "Il devrait y avoir un vote d'ici ce soir", a déclaré le représentant républicain James Lankford sur la chaîne CNBC. 

Le sénateur démocrate Charles Schumer a quant à lui estimé qu'il était probable que le Sénat vote en premier, et que la Chambre se prononce ensuite, même si ce scénario n'a pas encore été confirmé. Mais l'ordre exact des votes "n'a pas beaucoup d'importance", a-t-il dit.

 

20h20: quelques précisions sur l'accord. Le texte prévoit de permettre au Trésor de continuer à emprunter jusqu'au 7 février, et inclut une loi de finances temporaire pour rouvrir jusqu'au 15 janvier les agences fédérales paralysées depuis le 1er octobre.

 

19h35: Les parlementaires républicains de la Chambre des représentants, où ils sont majoritaires, doivent se réunir à 21h00 (heure belge) pour entendre une présentation de l'accord par leurs chefs de file.

Le compromis devrait susciter les critiques d'une partie des républicains, car il ne prend pas en compte leur souhait de revenir sur la réforme de la santé mise en place par l'administration démocrate, dite "Obamacare".

Cela étant, il suffira que l'une partie au moins du clan républicain suive le vote des démocrates pour que le projet soit approuvé. Le soutien du groupe démocrate de la Chambre, fort de 200 élus sur 432, semblait assuré, selon leur chef de file, Nancy Pelosi.

 

19h28: Le président américain est optimiste. M. Obama "pense que cet accord parvient à l'objectif nécessaire de rouvrir les services de l'Etat et à écarter la menace d'un défaut", selon le porte-parole du président.

 

18h59: Barack Obama félicite les dirigeants du Sénat. Il appelle à voter "rapidement" sur l'accord.

.. et il twitte: 

18h43: on apprend que l'accord négocié au Sénat relèverait le plafond de la dette et rouvrirait immédiatement les agences fédérales partiellement fermées depuis le 1er octobre, tout en convoquant une commission pour négocier un budget pour 2014.

Harry Reid, le négociateur démocrate, a annoncé un "accord historique, consensuel, pour rouvrir l'Etat et éviter un défaut sur les factures de la nation".

Le sénateur du Tea Party Ted Cruz a indiqué qu'il n'avait pas l'intention de faire obstruction pour retarder les votes nécessaires.

18h23: le chef de la majorité au Sénat confirme un accord sur le relèvement du plafond de la dette et le financement des services fédéraux. Le texte doit encore être soumis dans la journée à la Chambre des représentants, à majorité républicaine. 

17h38: les agences de presse confirme l'accord obtenu au Sénat. Il a été négocié par le chef de file des républicains, Mitch McConnell, et le dirigeant de la majorité démocrate, Harry Reid.

17h 15: les négociateurs démocrates et républicains au Sénat américain sont parvenus à un accord sur le relèvement du plafond de la dette et la réouverture des administrations fédérales fermées depuis le début du mois, selon les premières informations qui filtrent dans les médias américains.

Ce n'est qu'une première étape. Le texte doit encore être présenté au président de la Chambre, qui devra alors se positionner et voter. Le texte devra ensuite retourner au Sénat pour être voté. Rien n'est donc gagné...

Une fois l'annonce officiellement  faite, le Sénat devrait pouvoir "faire vite" pour adopter le texte, a-t-il ajouté, laissant entendre que les élus républicains les plus droitiers, proches du Tea Party, comme Ted Cruz, auraient renoncé à employer toutes les procédures législatives pour bloquer le vote.

Vers quel type d'accord se dirige-t-on?

Les dirigeants du Sénat planchent sur un accord prévoyant un relèvement momentané du plafond de la dette jusqu'au 7 février et autorisant le Trésor américain à prendre des mesures exceptionnelles pour continuer d'emprunter au-delà de cette date, indiquait-on de source proche de la chambre haute.

L'accord en gestation permettrait en outre le financement des services fédéraux jusqu'au 15 janvier et prévoirait la mise sur pied d'une commission chargée d'étudier les moyens de réduire le déficit budgétaire.

Un feu vert de la Chambre des représentants à un plan venant du Sénat demeure toutefois incertain. Mardi, les républicains de la Chambre ont ainsi rejeté une proposition qui comportait des éléments du plan mis au point parallèlement par Reid et McConnell.

 

 





Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés