Publicité
Publicité

La récession grecque plus dure que prévu

Les discussions entre Athènes et la troïka (UE, BCE et FMI) subissent un coup d'arrêt. Elles reprendront le 14 septembre, le temps d'analyser les données économiques du pays. La contraction prévue du PIB grec approcherait 5% en 2011, pour une prévision de départ de 3,5%.