Publicité
Publicité

Le budget italien 2019 adopté, sur fond de tensions

Matteo Salvini, vice-président du Conseil italien. ©AFP

Le Mouvement 5 Etoiles de Luigi Di Maio et La Ligue de Matteo Salvini ont peiné à se mettre d'accord sur le projet du budget italien pour l'année prochaine.

Le gouvernement italien a approuvé le projet de budget pour 2019. C'est ce qu'a annoncé ce lundi soir le président du Conseil italien Giuseppe Conte, à l’issue d’une réunion avec ses ministres. Giuseppe Conte a expliqué que ce projet de loi de finances "respectait les promesses" faites par son gouvernement et qu’il "assurait le maintien en ordre des comptes publics".

Le gouvernement italien a envoyé ce cadre budgétaire à la Commission européenne pour évaluation et validation. L’exécutif européen peut demander des explications, voire une modification du projet de loi de finances, s’il ne le juge pas conforme aux règles européennes.

Inquiétudes européennes

2,4%
.
Le gouvernement a dévoilé le cadre budgétaire de ces trois prochaines années, avec un déficit attendu pour l'année prochaine à 2,4% du produit intérieur brut (PIB).

La coalition formée par le M5S et la Ligue, au pouvoir depuis juin, a d’ores et déjà dévoilé le cadre budgétaire de ces trois prochaines années, avec un déficit attendu pour l’année prochaine à 2,4% du produit intérieur brut (PIB). Cet objectif est bien en deçà du plafond européen fixé à 3% du PIB mais marque un net accroissement comparé au 1,8% attendu cette année et à la trajectoire financière prévue par le précédent gouvernement. La Commission a déjà exprimé ses inquiétudes face aux nouveaux objectifs budgétaires italiens et à leurs effets sur une dette publique qui représente aujourd’hui 131% du PIB.

Une réunion ministérielle restreinte, à laquelle a participé notamment Matteo Salvini, vice-président du conseil et dirigeant de la Ligue, a eu lieu avant le conseil des ministres. Or, l’autre vice-président du Conseil, Luigi Di Maio, chef de file du M5S, n’y a pas participé, ce qui a alimenté les rumeurs sur des tensions à propos des projets d’amnistie. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés