Le fonds souverain norvégien passe les 1.000 milliards de dollars

©Bloomberg

C'est la première fois de son histoire que le plus grand fonds souverain du monde franchit le cap des 1.000 milliards de dollars. Une performance due principalement à la bonne tenue des investissements réalisés par les gérants de ce fonds.

La banque centrale norvégienne va devoir s'habituer à parler en billion. Chargée de la gestion du fonds souverain national, elle a annoncé ce mardi qu'il avait dépassé les 1.000 milliards de dollars. Du jamais vu pour un ce type de fonds d'investissement.

189.000 $
Ce niveau de valorisation représente près de 189.000 dollars pour chacun des 5,3 millions de Norvégiens.

Mis en place dans les années 1990 pour faire fructifier les revenus pétroliers de l'État norvégien, le fonds a dépassé le cap symbolique grâce à l'appréciation des principales devises mondiales par rapport au dollar et à la bonne santé boursière.

Placé essentiellement en actions (65,1% de son portefeuille à la fin du 2e trimestre) mais aussi en obligations et dans l'immobilier, c'est un investisseur de poids: avec des parts dans quelque 9.000 entreprises, il contrôle à lui seul 1,3% de la capitalisation mondiale totale, y compris 2,3% de la capitalisation européenne.

"Je pense que personne ne s'attendait à ce que le fonds atteigne 1.000 milliards de dollars quand le premier versement de revenus pétroliers (un modeste chèque de quelque 300 millions de dollars, NDLR) a été fait en mai 1996."
Yngve Slyngstad
CEO du fonds souverain norvégien

Cette cagnotte pharaonique est destinée à financer l'État-providence quand les gisements de pétrole seront taris. Le gouvernement, qui y verse l'intégralité de ses revenus pétroliers, n'est autorisé à y puiser que l'équivalent des rendements financiers attendus, un ratio récemment abaissé de 4% à 3%.

Pour la première fois depuis l'an dernier, Oslo siphonne davantage le fonds qu'il n'y place en raison de la baisse des revenus pétroliers, ce qui n'a pas jusqu'à présent empêché le bas de laine de continuer de grossir grâce aux performances de ses investissements et à des effets de change favorables.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés