Le Parlement européen retirera son affiche "islamophobe"

©rv

Pour une entrée en campagne ratée, c’est une entrée en campagne ratée.

À huit mois des élections, le Parlement européen a lancé une opération de communication pour encourager le citoyen à voter. Classique. Sauf que le dispositif comporte une affiche monumentale qui véhicule selon certains un message islamophobe. Exposée avec d’autres images au cœur de l’esplanade Simone Veil, porte d’entrée du Parlement européen à Bruxelles, la photo d’un petit groupe de musulmans a été choisie pour illustrer la thématique migratoire. L’image montre des personnes (une famille?) assises au ras du sol, prises à distance et de profil.

L’absence de contact visuel entre les sujets et l’objectif renforce l’effet de distance, et l’utilisation d’un mur pour cadrer l’image ajoute au tableau un effet scrutateur. Un slogan en anglais accompagne la photo: "Parce que nous devons travailler ensemble pour gérer la migration." L’eurodéputé conservateur britannique Sajjad Karim a dénoncé la semaine dernière cette affiche comme islamophobe. C’est aussi le point de vue du Réseau européen contre le racisme, pour qui le message de l’affiche assimilerait la gestion de la migration à la limitation de l’entrée des musulmans en Europe.

Le Parlement s’est défendu de vouloir véhiculer toute idée de ce type. Mais l’ambiguïté de l’affiche est embarrassante pour un Parlement qui cherche à encourager la participation électorale pour lutter contre le populisme. Le président de l’hémicycle, Antonio Tajani, a transmis les excuses de ses services "pour toute offense causée" et a précisé que les affiches seraient retirées à Bruxelles et Strasbourg "aussi vite que possible". Dont acte.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content