Publicité
Publicité

"Le Portugal fait ce qui est nécessaire"

Pas d'aide financière extérieure pour le Portugal. C'est le message que veut faire passer son gouvernement, qui vient de ficeler son budget.

Le gouvernement portugais n'envisage nullement de recourir à une aide financière extérieure pour faire face à la crise de la dette, a déclaré jeudi le ministre de la Présidence, Pedro Silva Pereira. Les mesures de rigueur du budget 2011 adopté en première lecture la veille par le Parlement sont crédibles et appropriées pour rétablir la confiance des marchés, a-t-il ajouté.

"Notre message, c'est que le Portugal fait ce qui est nécessaire", a-t-il poursuivi en qualifiant le budget 2011 de budget "exigeant".

Le projet de budget 2011, présenté par le gouvernement minoritaire socialiste, n'a été voté que par les seuls députés du Parti socialiste (PS) au pouvoir, mais l'abstention de l'opposition sociale-démocrate (PSD) au nom de l'"intérêt national" a permis son adoption. Le budget, qui vise à réduire de 7,3% à 4,6% du produit intérieur brut le déficit budgétaire en 2011, prévoit une réduction des dépenses publiques, y compris des salaires des fonctionnaires, et une hausse de deux points de la TVA, à 23%.

Le Premier ministre José Socrates avait menacé de démissionner si le budget n'était pas voté.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés