Publicité
Publicité

Le président polonais surprend (positivement) l'UE

Andrzej Duda a opposé son véto aux lois controversées sur la Cour suprême et sur le Conseil national de la magistrature, qui, selon leurs critiques, réduisent l'indépendance de la justice. Cela va dans le sens des recommandations de l'Union européenne.