Le torchon brûle entre Orban et Juncker

©REUTERS

Le gouvernement hongrois a mis en ligne une campagne contre Georges Soros et Jean-Claude Juncker, en s'attaquant à la politique migratoire de l'UE. La Commission européenne dénonce une campagne "ridicule et choquante".

Le gouvernement hongrois a posté lundi sur sa page Facebook une photo du milliardaire Georges Soros et du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker ricanant tels deux diables sortis de leur boîte. "Tout le monde a le droit de savoir ce que fait Bruxelles", est-il écrit sur cette pièce de propagande digne des années trente.

Le gouvernement de Viktor Orban dénonce la volonté de l’UE d’imposer des quotas migratoires "au péril de la sécurité nationale" de la Hongrie.

La Commission européenne dénonce cette campagne, qu’elle qualifie de "ridicule et choquante", et lance une contre-campagne en anglais. "Des théories conspirationnistes ridicules sont désormais diffusées au plus grand nombre", a réagi ce mardi un porte-parole de la Commission.

L’agressivité du gouvernement hongrois est d’autant plus étonnante qu’elle est dirigée contre des mesures, les quotas migratoires, sur la table depuis 2015. De plus, Jean-Claude Juncker et Viktor Orban font partie de la même famille politique, le PPE. A deux mois des élections, cela fait tache.

Juncker accueille Orban par un "Salut dictateur"

Les deux hommes ne sont pas les meilleurs amis du monde. Lors d'un sommet en 2015, Jean-Claude Juncker avait accueilli Viktor Orban par un "salut dictateur" qui fit le tour de l'Europe.

Article 7

L’incident est le signe de la dégradation des relations entre la Hongrie et l’UE, suite à l’activation de la procédure en violation de l’Etat de droit prévue à l’article 7 du Traité.

Pour rappel, cette procédure peut aboutir à retirer à Budapest son droit de vote au Conseil européen. Une pareille procédure a aussi été activée contre la Pologne, occupée à museler ses juges.

Les ministres des Affaires étrangères et européennes ont abordé la question de l’Etat de droit dans ces deux pays, ce mardi lors d’un Conseil affaires générales.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect