Publicité
Publicité

Le variant indien inquiète les autorités britanniques

Cette mutation représente près de 75% des nouveaux cas et provoque au moins deux fois plus d'hospitalisations que le variant du Kent. Seules deux doses de vaccins protègent suffisamment.