Publicité
Publicité

Les atermoiements du Portugal inquiètent

La Cour constitutionnelle a rejeté quatre des neuf mesures d'austérité adoptées par le gouvernement de Lisbonne, ce qui pourrait selon les experts coûter au budget de l'Etat entre 900 millions et 1,3 milliard d'euros. Le Premier ministre portugais Pedro Passos Coelho s'est engagé à réduire les dépenses budgétaires à la suite de cette décision. L'UE réagit et le rendement des obligations portugaises grimpe.