Les caisses de l'Etat allemand débordent

Les rentrées fiscales de l'Allemagne vont dépasser de 17,7 milliards d'euros cette année la prévision faite en novembre, selon un chiffre publié jeudi. Cela ne devrait toutefois pas inciter Berlin à consentir des baisses d'impôts.

L'Allemagne devrait totaliser des rentrés fiscales de 555 milliards d'euros cette année, d'après un communiqué du ministère des Finances.

D'ici 2014, ce sont au total 135,5 milliards d'euros de plus que prévu qui pourraient affluer dans les caisses de l'Etat fédéral, des Etats régionaux et des communes, ont calculé les experts qui ont fait le point sur les rentrées fiscales.

Selon leurs nouvelles prévisions, les rentrées fiscales de l'Allemagne retrouveront dès l'an prochain leur niveau d'avant 2008 et la crise financière.

Et en 2015, l'Allemagne devrait enregistrer des rentrées fiscales totalisant 652,3 milliards d'euros.

Ces bonnes nouvelles sont toutefois peu susceptibles de faire flancher le ministre conservateur des Finances Wolfgang

Schäuble, qui répète s'opposer à toute baisse des impôts de grande ampleur avant les prochaines élections législatives, en 2013, alors que les libéraux du FDP, alliés de la CDU au gouvernement, le réclament.

Les nouvelles estimations fiscales "ne donnent pas davantage de marge de manoeuvre", a estimé jeudi son ministère, assurant que l'Allemagne poursuivait sur la voie de la réduction des déficits.

Le ministère des Finances souligne aussi que le budget allemand pourrait être alourdi ces prochaines années par les aides aux pays européens en difficulté, ainsi que par la remontée des taux d'intérêt qui alourdit la charge de la dette, ou encore en raison de l'abandon de l'énergie nucléaire.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés