Les eurodéputés réclament une plus grande supervision des géants du net

Les Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon) sont au cœur d'une future législation européenne. ©AFP

Les députés européens ont voté plusieurs textes appelant l'UE à adopter sans tarder une réglementation pour encadrer l'activité des grandes plateforme numériques, comme Google, Facebook ou Twitter.

Le Parlement européen a adopté mardi, à une large majorité, trois résolutions invitant l'UE a mieux encadrer les géants de l'internet. En décembre, la Commission européenne doit proposer un nouveau paquet législatif sur les services numériques. Les eurodéputés invitent l'exécutif européen à plus d'ambition dans les règles de supervision des grandes plateformes.

La législation actuelle, datant d'une vingtaine d'années, n'est plus adaptée aux évolutions actuelles. Des discours de haine sont de plus en plus propagés sur les réseaux sociaux, Facebook et Twitter, tandis que des campagnes de désinformation déferlent sur les plateformes. La Commission veut, dans la nouvelle législation, limiter le pourvoir des Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon).

Des règles plus strictes

Les eurodéputés réclament des règles plus strictes pour contrer les contenus illicites en ligne, en exigeant que le futur paquet numérique s'impose à tous les prestataires établis dans les pays tiers.

Des discours de haine sont de plus en plus propagés sur les réseaux sociaux, Facebook et Twitter, tandis que des campagnes de désinformation déferlent sur les plateformes.

Le parlement invite aussi à mieux protéger les utilisateurs contre les produits "contrefaits et dangereux". Les nouvelles règles devront lutter contre les professionnels malhonnêtes, par exemple ceux qui vendent de faux équipements médicaux soi-disant destinés au Covid-19.

La future législation devrait aussi offrir un plus grand contrôle aux utilisateurs sur ce qu'ils voient en ligne, en les rendant moins dépendants des algorithmes.

Les députés souhaitent aussi que la suppression des contenus soit "proportionnée et non discriminatoire", afin de préserver la liberté d'expression, ainsi que la vie privée.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés