Les exportations allemandes augurent d'une croissance solide

L'Allemagne a dégagé un excédent commercial en hausse au mois de juin par rapport à mai, selon des chiffres publiés lundi, alors que les exportations ont quasiment retrouvé leur niveau d'avant la crise.

A 72,4 milliards d'euros, les importations ont affiché un niveau record depuis l'introduction des statistiques du commerce extérieur en 1950, indique Destatis, l'Office fédéral des statistiques qui les publie.
Cela n'a pas empêché l'excédent commercial de surpasser son niveau de mai, avec un solde de 14,1 milliards d'euros, en ligne avec les attentes des analystes interrogés par Dow Jones Newswires et représentant un bond de 44% par rapport à mai (9,8 milliards d'euros).
Les exportations ont en effet été tout aussi vigoureuses et, à 86,5 milliards d'euros, ont quasiment retrouvé leur niveau d'avant la crise, avec leur meilleure performance depuis octobre 2008, précise l'Office.

A 74,6 milliards d'euros, l'excédent commercial cumulé du premier semestre a d'ailleurs grimpé de 26% par rapport au premier semestre 2009, où la chute brutale de la demande avait laminé les exportations allemandes.
Elles se sont depuis refait une santé, à la faveur de la reprise notamment des économies émergentes, surtout en Asie, grosses consommatrices de machines, voitures et produits chimiques "made in Germany".
En juin l'excédent des comptes courants, solde de tous les échanges de l'Allemagne avec l'étranger, s'est nettement élargi, à 12,9 milliards d'euros contre 1,8 milliard d'euros le mois précédent.

Forte demande en Asie

"Avec le maintien d'une forte demande, en particulier de la part de l'Asie, pour les produits 'made in Germany' (...), les industriels allemands s'attendent à un avenir plus radieux à court terme", souligne Carsten Brzeski. "Les carnets de commandes remplis en disent long sur les volumes."
Les commandes à l'industrie allemande ont augmenté de 3,2% en juin, dépassant les attentes grâce à une forte demande étrangère qui soutient la première économie d'Europe. (voir )
Les indicateurs avancés publiés suggèrent qu'une reprise tirée par les exportations devrait aider l'économie allemande à croître plus rapidement que prévu.
De fait, la croissance dans les services en Allemagne a enregistré son rythme le plus élevé en près de trois ans en juillet, tandis que le climat des affaires a bondi le même mois pour atteindre son plus haut niveau en trois ans.

Les groupes exportateurs allemands profitent de la croissance des marchés émergents. Sur les 26 sociétés de l'indice DAX ayant publié leurs résultats trimestriels, 19 ont annoncé des chiffres supérieurs aux attentes et 10 ont relevé leurs prévisions.
"La demande est particulièrement forte en Chine et dans d'autres pays à forte croissance", souligne Manfred Jakob de SEB. "Les exportations ont tiré la reprise alors que les investissements suivent seulement de manière hésitante et que la consommation privée est à la traîne."
La fédération allemande des chambres de commerce et d'industrie (DIHK) estime que les exportations allemandes devraient progresser de 11% sur l'ensemble de cette année et de 8% l'an prochain, ce qui leur permettrait d'approcher en 2011 leur record historique de 2008 (985 milliards d'euros).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés