Les Grecs satisfaits de leur nouveau gouvernement

Le gouvernement d'union nationale entre les socialistes, la droite et l'extrême droite est approuvé à 60%, selon les sondages publiés ce dimanche dans la presse grecque.

La majorité des Grecs sont en faveur de Lucas Papademos, Premier ministre d'un gouvernement d'union nationale entre les socialistes, la droite et l'extrême droite, selon deux sondages publiés dimanche dans des quotidiens du pays.

55% des sondés ont "un avis positif" pour M. Papademos contre 18% qui ont dit avoir une opinion "négative" et 27% qui "n'ont pas d'avis", selon ce sondage effectué vendredi par l'institut Public issue auprès de 1.200 personnes à travers le pays et publié dans Kathimérini.

Sur la même ligne, un autre sondage publié dans le journal dominical To Vima et effectué également vendredi sur un échantillon d'un millier de personnes à travers le pays, montre que "le choix de M. Papademos" est approuvé par 72,9% des sondés contre 20% qui le considèrent comme "une erreur".

Selon cette enquête de l'institut grec Kapa Research, le gouvernement d'union est approuvé par 60% des sondés contre 35% qui sont contre.

Jeudi, les chefs de trois partis, les socialistes du Pasok, la droite de la Nouvelle-Démocratie (ND) et l'extrême droite de Laos, ont décidé après cinq jours de tractations de nommer Premier ministre M. Papademos, ancien vice-président de la Banque centrale européenne.

La majorité (59,6%) souhaitent des élections législatives anticipées après le mois de février contre 25,6% qui veulent leur tenue "maintenant" et 13,8% qui proposent la date du 19 février, comme l'ont déjà suggérée les deux principaux partis, le Pasok et la ND, selon le sondage de Kapa Research.

Concernant la popularité des partis, l'extrême droite obtient 37%, suivi de la gauche radicale Syriza (35%), qui a refusé de participer au gouvernement d'union, et la ND avec 31%, selon le sondage de Public Issue.

Vient ensuite le parti communiste KKE (30%), et le Pasok (22%), qui a la majorité parlementaire. Son dirigeant Georges Papandréou a démissionné la semaine dernière à l'issue d'une crise politique sur fond de crise de la dette, selon cette enquête.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés