Les migrants de l'Aquarius seront répartis dans cinq pays

©AFP

Les 141 migrants à bord de l’Aquarius, que Malte a accepté de laisser accoster sur son territoire, seront répartis entre la France, l’Allemagne, le Luxembourg, le Portugal et l’Espagne.

Joseph Muscat, le Premier ministre maltais, a donné son accord ce mardi pour laisser accoster le navire humanitaire Aquarius, ainsi que les 141 migrants à bord, sur son territoire, après un accord avec six pays européens afin de les répartir. 

©AFP

"Malte va donner à l'Aquarius la permission d'entrer dans ses ports, même s'il n'a pas l'obligation légale de le faire. Toutes les 141 personnes à bord seront réparties entre la France, l'Allemagne, le Luxembourg, le Portugal et l'Espagne", a écrit le Premier ministre maltais sur Twitter.

"L'Espagne a coordonné un accord pionnier avec six pays pour se répartir l'accueil des personnes de l'Aquarius. (...) L'Espagne accueillera 60 personnes", a tweeté de son côté le chef de l'Etat espagnol, Pedro Sanchez.

Cette décision met fin à quatre jours d'une nouvelle crise autour du sort des migrants secourus par l'Aquarius. Pour rappel, l'Italie, l'Espagne et la Tunisie ont refusé d'accueillir dans un de leurs ports le navire humanitaire.

A Bruxelles, le commissaire européen en charge des Migrations, Dimitris Avramopoulos, a confirmé cet accord mais a ajouté que l'Union européenne devait trouver une solution à long terme. "Nous ne pouvons pas nous en remettre seulement à des arrangements au cas par cas, il nous faut des solutions durables. Et ce n'est pas la responsabilité d'un seul ou de quelques-uns seulement de nos Etats membres, mais de l'Union européenne dans son ensemble", a-t-il dit dans un communiqué.

©AFP

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content