Les Schtroumpfs se mobilisent pour nettoyer les plages

©Schtroumpfs

La Commission européenne signe un partenariat avec les Schtroumpfs pour promouvoir le nettoyage des plages dans plus de 50 pays dans le monde.

Connu dans le monde entier, traduit dans plus de 55 langues et dialectes, le Schtroumpf est un personnage réellement mondial, plus encore sans doute que Mickey. C’est à ce titre et parce qu’il porte des valeurs universelles et certainement moins mercantiles que son compagnon aux grandes oreilles, qu’il a été choisi il y a deux ans par l’ONU pour soutenir la promotion des 17 objectifs de développements durables que les signataires se sont fixés.

"Le problème du plastique dans les océans touche la planète entière. Il fallait trouver un personnage qui porte le message partout."
Joao Aguiar Machado
Directeur général pour les Affaires maritimes

Parmi ces objectifs, le 14e est consacré à la mer et plus particulièrement au nettoyage des plages. "En tant que membres de l’ONU, l’Union européenne et ses Etats membres se doivent de défendre ces objectifs", précise Joao Aguiar Machado, directeur général pour les Affaires maritimes et la Pèche de la Commission.

Et pour porter une campagne spécifique sur la protection des océans et des rivages, l’UE a fait appel aux Schtroumpfs. "Lorsque l’on sait que la plus grande part de la pollution plastique des océans trouve son origine dans les plus grands fleuves d’Asie, il est primordial de trouver un message qui passe aussi bien là-bas qu’en Europe. Les Schtroumpfs ont cette notoriété", constate Aguiar Machado.

L’Union européenne incitera donc ses ambassades dans le monde à mettre en place des actions de sensibilisation et de nettoyage des plages, en collaboration avec des associations locales et des écoles notamment. Une cinquantaine de pays (hors UE) ont participé à ces opérations ponctuelles l’an dernier. L’objectif est de toucher 140 pays cette année.

"Nous nous voulons clairement apolitique."
Véronique Culliford
Présidente de IMPS

C’est la première fois que les Schtroumpfs signent un partenariat avec la Commission européenne. "Nous nous voulons clairement apolitique", assure Véronique Culliford, présidente de IMPS, gestionnaire de l’image des Schtroumpfs. "Mais il s’agit ici d’une cause universelle, qui correspond à celle d’ambassadeur des Nations Unies que nous portons déjà. Et puis dans ce cadre, Peyo, le créateur des Schtroumpfs n’a jamais dit non à rien", constate encore sa fille.

Le partenariat, d’une durée d’un an, permettra d’utiliser l’image des Schtroumpfs sur (presque) toutes les plages du monde.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés