Manchester se recueille

Un attentat a fait 22 morts et près de 59 blessés lundi soir à l'issue d'un concert de la chanteuse pop américaine Ariana Grande dans la salle Arena à Manchester. L'auteur est mort en faisant exploser un engin et la police l'a identifié.
  • Fin du live

    C'est ici que se referme notre live sur l'actualité concernant l'attentat de Manchester. Merci de nous avoir suivis. 

  • Ce que l'on sait

    • Une explosion a secoué la salle de concert Arena à Manchester à la fin d'une représentation de la chanteuse américaine Ariana Grande.

    • On dénombre 22 morts, dont des enfants, et au moins 59 blessés, dont 12 ont moins de 16 ans. Il n'y a pas de victimes d'origine belge, selon les Affaires étrangères. De nombreuses personnes sont encore portées disparues.

    • La police a identifié le kamikaze qui est mort après avoir déclenché un engin explosif improvisé. Il était âgé de 22 ans.

    L'attaque a été revendiquée par le groupe État islamique. Des pièces métalliques et des boulons auraient été projetés au moment de l'explosion. 

    • Un individu a été arrêté et des perquisitions ont été menées à Manchester

    • Theresa May et son rival travailliste Jeremy Corbyn ont décidé de "suspendre jusqu'à nouvel ordre" leur campagne en vue des élections législatives du 8 juin.

    ©EPA

  • Le maire de la ville remercie les services de secours

    Le maire de Manchester, Eddy Newman, a remercié sous des applaudissements nourris les services de secours, lors d'une veillée en mémoire des victimes de l'attentat.

    "Le peuple de Manchester se souviendra toujours des victimes et nous défierons les terroristes en travaillant ensemble pour créer des communautés unies dans la cohésion et la diversité, qui sont plus fortes ensemble."
    Eddy Newman
    Maire de Manchester

    Des milliers de personnes se sont rassemblées en soirée sur le Square Albert à Manchester, afin de commémorer la mémoire des victimes de l'attentat. Une minute de silence leur a notamment été dédiée.

  • Le bilan pourrait s'aggraver

    Selon une source médicale, certains des 59 blessés hospitalisés -parmi lesquels 12 ont moins de 16 ans- se trouvant dans un état grave.  

  • Les principaux attentats en Europe depuis 2015

    Retrouvez sur la carte ci dessous, l'historique des principaux attentats qui ont frappé l'Europe depuis 2015.

    Cliquez ici si vous naviguez sur mobile.


  • Le suspect identifié. Il avait 22 ans

    Le suspect présumé a été identifié, il s’appelle Salman Abedi, un ressortissant britannique d'origine libyenne âgé de 22 ans.

    Ian Hopkins, chef de la police de Manchester, a indiqué que "notre priorité, avec la police antiterroriste et nos partenaires des services de sécurité, est de continuer de déterminer s'il a agi seul ou dans le cadre d'un réseau plus large", tout en précisant qu'il ne déclarerait rien de plus dans l'immédiat au sujet de cet homme.

  • Londres revoit à la hausse la sécurité de ses stades

    La police londonienne va déployer des équipes supplémentaires dans et autour du stade de football de Wembley ainsi que celui de rugby de Twickenham.

  • Soutiens de par le monde

    Charles Michel a exprimé son soutien au Royaume-Uni. "Toutes mes pensées vont aux victimes à Manchester et j'exprime le soutien belge pour le Royaume-Uni", a-t-il déclaré sur Twitter.

    Le chef de la diplomatie, Didier Reynders (MR), a également apporté sa "solidarité avec les Britanniques", qualifiant les faits "d'attaque ignoble". 

    En France, Emmanuel Macron a fait part de son "effroi" et de sa "consternation".

    Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a quant à lui exprimé sa "solidarité avec le peuple britannique".


    "Tellement de jeunes gens magnifiques, vivants et aimant la vie, assassinés par des losers malfaisants. Je ne les appellerai pas des monstres car ils aimeraient trop ce mot", a de son côté déclaré le président américain Donald Trump, qualifiant de "losers malfaisants" l'(es) auteur(s) de l'attaque.

    Le soutien est également parvenu du Premier ministre canadien, Justin Trudeau.

    Plusieurs chanteuses américaines se sont également rapidement exprimées sur les réseaux sociaux. La rappeuse Nicki Minaj, qui l'accompagne Ariana Grande sur plusieurs chansons a écrit: "Mon coeur est blessé pour ma soeur Ariana et toutes les familles touchées par cet événement tragique au Royaume-Uni. Des innocents ont perdu la vie. Je suis désolée d'entendre ça." Un message retwitté par plus de 39.000 personnes. Environ 55.000 personnes ont reposté celui de Taylor Swift. La reine de la pop américaine a tenu à envoyer "tout son amour". "Mes pensées, mes prières et mes larmes pour tous ceux qui ont été affectés par la tragédie de Manchester ce soir", écrit-elle. De son côté, Katy Perry évoque "un coeur brisé pour les familles ce soir. Un coeur brisé pour Ari. Un coeur brisé pour l'état de ce monde."

  • Une fillette de 8 ans parmi les victimes

    Une fillette de huit ans figure parmi les 22 victimes, a annoncé le comté du Lancashire où vivait la petite fille. L'autorité locale du nord-ouest de l'Angleterre a identifié la victime comme étant Saffie Rose Roussos.

    Selon les médias britanniques, elle avait assisté au concert de la pop-star américaine Ariana Grande avec sa mère et sa soeur.

  • L'EI revendique

    Le groupe Etat islamique a revendiqué l'attentat de Manchester, selon son agence de propagande Amaq. "L'un des soldats du Califat a pu placer un engin explosif parmi un rassemblement des Croisés dans la ville de Manchester", est-il écrit dans ce message.

  • La reine condamne un "acte barbare"

    La reine Elizabeth II a qualifié d'"acte barbare" l'attentat suicide. "La nation toute entière a été choquée (...) j'exprime ma plus profonde sympathie à tous ceux qui ont été affectés par ce terrible événement, en particulier aux familles et aux proches de ceux qui ont été tués ou blessés."

  • Pas de liens avec la Belgique

    L'OCAM, l'organe belge d'analyse de la menace, n'a pas trouvé, après une première analyse des informations et renseignements disponibles, de lien entre la Belgique et l'attentat de Manchester, indique le cabinet du vice-premier ministre N-VA et ministre de l'Intérieur Jan Jambon. Le niveau de la menace reste donc inchangé, à trois sur une échelle de quatre. Les mesures qui y sont liées restent donc également inchangées.

  • Un homme arrêté

    La police de Manchester a arrêté un individu en lien avec l'attentat. "Nous pouvons confirmer l'arrestation d'un homme de 23 ans dans le sud de Manchester", a indiqué la police. Rappelons que l'auteur de l'attentat est mort après avoir déclenché un engin explosif, mais on ignore s'il a agi seul ou non.

  • Qui est Ariana Grande?

    ©EPA

    Agée de 23 ans, Ariana Grande a été révélée par la comédie musicale 'Thirteen', montée à Broadway, puis par une série télévisée populaire chez les jeunes téléspectateurs et diffusée entre 2010 et 2013 par la chaîne NickelOdeon, 'Victorious'.

    Son premier album, "Yours Truly", est sorti en 2013. Son troisième album "Dangerous Woman" lui a valu en novembre dernier le titre d'artiste de l'année lors des American Music Awards, décernés par un vote du public.

    Suivie par un public très jeune, Ariana Grande compte 106 millions d'abonnés sur Instagram, 45 millions sur Twitter. L'attentat suicide commis pendant son concert visait donc clairement des enfants et des jeunes.

    Toutes les dates européennes de sa tournée (dont celle au Sportpaleis d'Anvers) ont été suspendues, la chanteuse se disant "brisée" quelques heures après le drame. 

  • Panique et fausses alertes

    La gare de Victoria à Manchester a été évacuée et les rues avoisinantes interdites à la circulation dans la matinée suite à un paquet suspect. Mais il s'agissait d'une fausse alerte.

    Idem en début d'après-midi. La police a dû évacuer un centre commercial après que des témoins ait rapporté avoir entendu une détonation. La police a rouvert le centre commercial avoir avoir sécurisé les lieux. 

  • "Un acte écœurant"

    La Première ministre britannique Theresa May a confirmé qu'il s'agissait bien d'un attentat terroriste et que la police pense avoir identifié l'auteur de l'attentat suicide, mais ne peut pas encore confirmer son nom. On ignore toutefois encore s'il a agi seul ou s'il fait partie d'une organisation terroriste.

    "Nous savons qu'un terroriste isolé a fait détoner un engin explosif à l'une des sorties de la salle, choisissant délibérément l'endroit et l'heure pour causer un maximum de victimes, dont de nombreux enfants et jeunes."
    Theresa May
    Première ministre britannique

    "Si tous les actes terroristes sont lâches, celui-ci est particulièrement écœurant", a déclaré Theresa May, car l'auteur cherchait à faire "un maximum de victimes dont de nombreux enfants et jeunes", en choisissant l'endroit et l'heure les plus meurtriers.

    ©AFP

    Elle a ajouté que de nombreux blessés sont entre la vie et la mort. "Il y a un certain nombre d'individus qui ont des blessures très, très graves, qui nécessitent des soins intensifs et des gens qui vont rester hospitalisés longtemps", a confirmé Jon Rouse, directeur général des services sanitaires et sociaux de l'agglomération de Manchester. David Ratcliffe, directeur des services ambulanciers de la région, a pour sa part déclaré: "Douze enfants ont été transférés au Royal Manchester Children's Hospital (...) L'autre hôpital a reçu essentiellement des adultes et puis il y a des blessés en état de marcher qui se seront rendus dans différents établissements, dont certains étaient des enfants."

  • Hommages à Cannes et Paris

    Une minute de silence sera observée à 15h en haut des marches au Festival de Cannes, a annoncé Thierry Frémaux, le directeur délégué du Festival. "Je voulais dire notre solidarité avec la ville de Manchester, il faut montrer qu'on ne se laisse pas faire et que la vie continue" a-t-il annoncé, avant la projection d'un film posthume du cinéaste iranien Abbas Kiarostami.

    A Paris, la Tour Eiffel sera symboliquement éteinte à partir de minuit, a indiqué la maire Anne Hidalgo.

  • "Elle était au concert et elle n'est pas encore rentrée"

    Plusieurs personnes qui étaient présentes lors du concert sont encore portées disparues. Certains parents sont toujours dans l'angoisse, comme Charlotte Campbell qui est sans nouvelles de sa fille. "Tout ce que je sais c'est qu'elle était au concert et qu'elle n'est pas encore rentrée", a-t-elle déclaré à la chaîne de télévision ITV. "Je n'arrive pas à la joindre, j'ai fait le tour des hôpitaux et des hôtels où ils ont hébergé les enfants. J'ai appelé la police, ils n'ont pas d'information. J'en suis réduite à attendre chez moi qu'elle rentre", a-t-elle ajouté.

    Les réseaux sociaux (via le hashtag MissingInManchester) participent à la diffusion des personnes disparues.

    Des jeunes ont trouvé refuge dans des hôtels de Manchester. Plusieurs enfants s'y trouvent encore. 

  • La Bourse de Londres débute stable

    La Bourse de Londres était stable (+0,06%) en début de séance.

    "Cette ouverture stable intervient après une réaction prudente des marchés asiatiques à cette nouvelle attaque terroriste, cette fois-ci à Manchester", ont expliqué Mike van Dulken et Henry Croft, d'Accendo Markets. "Cette nouvelle horreur va aggraver les soucis au Royaume-Uni au moment où le pays connaît une campagne électorale acerbe avant des élections législatives et avant ce qui risque d'être des négociations difficiles sur le Brexit", ont-ils ajouté.

  • Londres prend des mesures

    Le maire de Londres, Sadiq Khan, a annoncé un réexamen des mesures de sécurité dans la capitale. Il a notamment dit que davantage de policiers seraient déployés dans les rues de la capitale britannique dès ce mardi.

  • Développer la lutte antiterroriste

    A côté des soutiens et des condoléances reçus de dirigeants étrangers, la Grande Bretagne a également reçu des propositions de collaboration.

    Après avoir fait part de sa "tristesse" et de son "horreur", la chancelière allemande Angela Merkel a déclaré que "cette attaque terroriste présumée ne fera que renforcer notre détermination à travailler avec nos amis britanniques contre ceux qui commettent des actes aussi inhumains", a-t-elle ajouté.

    Le président russe Vladimir Poutine s'est également dit prêt à "développer la coopération antiterroriste au niveau bilatéral tout comme dans le cadre des efforts internationaux" après cet attentat suicide "cynique et inhumain".

  • Pas de victimes belges

    Selon le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, aucune victime belge n'est pour l'heure à déplorerQuant à savoir, s'il faut éviter les grands rassemblements, et ce en Belgique également, le ministre tempère: "On doit continuer de vivre le plus naturellement possible."  

  • Bruxelles déjà sous sécurité maximale

    La Ville de Bruxelles ne déploiera pas d'effectifs policiers supplémentaires. "A la veille du sommet de l'OTAN qui se tiendra ce jeudi à Bruxelles, nous avons déjà pris les mesures de sécurité maximales dans laquelle nous envisageons systématiquement l'hypothèse d'un attentat. Plus de 4.000 policiers seront déployés dans la capitale durant le sommet", a indiqué Yvan Mayeur, bourgmestre de la Ville de Bruxelles. "Actuellement, nous sommes au maximum du maximum des mesures de sécurité", a-t-il précisé. 

  • Le bilan s'alourdit

    Le bilan de l'attaque s'est alourdi à 22 morts (dont plusieurs enfants) et 59 blessés (dont 19 dans un état critique) a annoncé mardi matin la police britannique, qui pense avoir affaire à un attentat suicide.

    "Nous pensons, à ce stade, que l'attaque de la nuit dernière a été menée par un homme seul", a déclaré le chef de la police de Manchester, Ian Hopkins. "L'assaillant, je peux le confirmer, est mort dans la salle. Nous pensons qu'il portait un engin explosif improvisé qu'il a déclenché, provoquant cette atrocité", a-t-il ajouté. Selon une source proche de l'enquête, des pièces métalliques et des boulons avaient été ajoutés à la charge pour en maximiser les conséquences.

    Les enquêteurs tentent de déterminer s'il a opéré seul ou s'il appartenait à une cellule terroriste.

    L'attaque visait un public très jeune, les fans d'Ariana Grande étant majoritairement des enfants et des adolescents.

  • Sécurité renforcée à New York

    Les autorités de New York ont renforcé les mesures de sécurité sur des sites sensibles. Les autorités ont toutefois précisé qu'elles n'avaient pas enregistré de menace spécifique concernant le territoire américain. 

    Le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, a ordonné des patrouilles supplémentaires à "des endroits particulièrement sensibles" (métro, aéroports...) par "mesure de précaution". "New York est solidaire avec le peuple britannique et avec nos amis à travers le monde contre les forces de la haine et de la terreur", a-til déclaré dans un communiqué.

    Le département américain de la Sécurité intérieure a déclaré qu'il cherchait à obtenir plus d'informations sur l'attentat et qu'il se tenait prêt à assister ses homologues britanniques.

  • Témoignages

    "On a écouté la dernière chanson et soudain, il y a eu comme un flash avec un bang et puis de la fumée", a raconté à la BBC Gary Walker, de Leeds, venu avec sa femme pour attendre leur filles à la sortie du concert. M. Walker a dit avoir été blessé au pied par un éclat de métal et sa femme a été blessée à l'estomac.

    "Nous étions en haut des escaliers avec mon mari, venus attendre nos filles, et la vitre a explosé. C'était près de l'endroit où ils vendent des souvenirs. Tout le bâtiment a tremblé", a déclaré Emma Johnson à la BBC.

    Dans la salle même, "tout le monde paniquait, ça poussait dans les escaliers", a déclaré Isabel Hodgins à la chaîne de télévision Sky News. "Le couloir était plein de monde, il y avait une odeur de brûlé, il y avait beaucoup de fumée pendant qu'on sortait", a-t-elle dit.

    Elena Semino, qui attendait sa fille de 17 ans au guichet de vente des billets au moment de l'explosion et a elle-même été blessée, a raconté au Guardian: "J'ai senti une forte chaleur dans mon cou et quand j'ai levé la tête, il y avait des corps partout".

    D'après la police, l'auteur de l'attaque est mort en faisant exploser un engin. ©REUTERS
    Les enquêteurs tentent de déterminer si l'auteur a opéré seul ou s'il appartenait à une cellule terroriste. ©REUTERS
    La Manchester Arena a une capacité de 21.000 spectateurs. Elle revendique le statut de plus grande salle de spectacle couverte d'Europe. ©REUTERS
    Une détonation a été entendue vers la fin du concert entraînant un mouvement de panique. ©REUTERS
    On dénombre 22 morts et 59 blessés. ©REUTERS
    Des médecins se sont rendus sur place pour s'occuper des blessés. ©AFP
    La zone autour de la salle de concert a été bouclée. ©EPA
    Deux représentants de la police judiciaire marchent sur le pont qui relie la salle de concert Arena et la gare Victoria. ©AFP
    L'attaque visait un public très jeune, les fans d'Ariana Grande étant majoritairement des enfants et des adolescents. ©REUTERS

  • Campagne suspendue

    Dans la foulée de l'explosion, la Première ministre conservatrice Theresa May et son rival travailliste Jeremy Corbyn ont décidé de suspendre leur campagne en vue des élections législatives du 8 juin. Mme May et M. Corbyn sont tombés d'accord pour "suspendre jusqu'à nouvel ordre" la campagne en raison de l'attentat, a déclaré Jeremy Corbyn.

  • Attentat suicide?

    L'incident n'a pas été revendiqué, mais deux sources américaines ont immédiatement dressé un parallèle avec les attaques commises en novembre 2015 à Paris dans lesquelles 130 personnes ont péri. Les deux responsables américains qui s'exprimaient sous le sceau de l'anonymat ont évoqué la piste de l'attentat suicide. "Le choix de l'enceinte, le moment et les modalités de l'attaque laissent tous entendre qu'il s'agit d'un acte terroriste", a expliqué une de ces sources.

    La Première ministre Theresa May a elle aussi qualifié le drame d'attaque terroriste. Si cette hypothèse se confirmait, il s'agirait de l'attaque la plus meurtrière commise sur le sol britannique depuis les attentats commis en juillet 2005 dans les transports publics londoniens et dans lesquels 52 personnes ont péri.


  • Ariana Grande, brisée. Sa tournée annulée?

    "Brisée. Du fond du coeur, je suis affreusement désolée. Je n'ai pas de mots", a tweeté la chanteuse, qui effectue actuellement une tournée enEurope.

    Elle a rapidement été déclarée saine et sauve. 

     Il était prévu que la vedette se produise dimanche au Sportpaleis d'Anvers, dans le cadre de sa tournée "Dangerous Woman". La tournée pourrait être suspendue et sa venue à Anvers annulée. On ne sait pas encore si une nouvelle date sera annoncée.

  • "Une épouvantable attaque terroriste"

    "Nous travaillons à établir tous les détails de ce qui est traité par la police comme une épouvantable attaque terroriste", a déclaré la Première ministre britannique Theresa May, en exprimant sa sympathie aux familles.

    ©EPA

  • Premier bilan: 19 morts et 50 blessés

    Une puissante explosion a eu lieu lundi soir lors du concert de la chanteuse pop américaine Ariana Grande dans la salle Arena à Manchester, dans le nord-ouest de l'Angleterre.

    Selon la police des transports de Manchester, l'explosion s'est produite dans le foyer du stade qui abrite la salle de concerts. Elle a rapidement isolé la zone, entourée de nombreuses voitures de police et d'ambulances. Elle a fait état de 19 morts et environ 50 blessés et évoquait "un incident terroriste".

    ©Mediafin

    Inaugurée en 1995, la Manchester Arena a une capacité de 21.000 spectateurs, selon son site internet. Elle revendique le statut de plus grande salle de spectacle couverte d'Europe.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés