Manifestation à la Bundesbank qui veut délocaliser l'impression des euros

Des employés d'imprimeries ont manifesté devant le siège de la Bundesbank pour protester contre son projet de délocaliser l'impression des billets.

Environ 230 employés d'imprimeries fiduciaires allemandes ont manifesté mardi devant le siège de la Bundesbank à Francfort (ouest) pour protester contre son projet de délocaliser l'impression des billets en France et aux Pays-Bas, selon les organisateurs.

Environ 400 emplois sont menacés à Berlin, Munich (sud) et Leipzig (est) par la délocalisation programmée de 80% de l'impression des billets, selon un communiqué du grand syndicat allemand des services Verdi.

La Bundesbank, la Banque centrale allemande, procède depuis 2008 à des appels d'offres concurrentiels en Europe pour l'impression de ses billets.

En Europe, 14 imprimeries sont accréditées par la Banque centrale européenne (BCE) pour produire des billets en euros. Parmi elles, 7 sont exploitées par des banques centrales nationales, et 7 autres par des entreprises privées.

Les imprimeries des banques centrales nationales, comme en France, en Belgique, en Italie ou en Espagne, ne sont pas autorisées à participer à des appels d'offres concurrentiels. A la place elles récupèrent chaque année un quota du besoin d'émission de billets pour la zone euro.

En France, seule l'imprimerie privée Oberthur, près de Rennes (ouest), est donc autorisée à participer aux appels d'offres de la Bundesbank, et non l'imprimerie de la Banque de France, près de Clermont-Ferrand (centre).

Une porte-parole de la Bundesbank a rappelé à l'AFP que les contrats n'étaient pas encore finalisés et qu'elle ne pouvait ainsi en dire davantage.

Verdi demande à ce que la Bundesbank revienne sur sa décision et lance un nouvel appel d'offres, selon un porte-parole syndical interrogé par l'AFP. Jusqu'à présent les appels au dialogue sont restés lettre morte, a-t-il précisé.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés