Nous sommes plus de 500 millions en Europe

L'Union européenne a en effet franchi le cap des 500 millions de citoyens avec une légère baisse du taux de natalité pour un taux de mortalité stable d'un an à l'autre.

La population de l'Union européenne a franchi la barre des 500 millions de personnes, selon des données publiées mardi par l'office européen des statistiques Eurostat.

Au 1er janvier 2010, les 27 pays de l'UE réunissaient 501,1 millions d'habitants, contre 499,7 millions un an plus tôt.

Au total 5,4 millions d'enfants sont nés dans l'UE durant l'année 2009, ce qui représente un taux de natalité de 10,7 naissances pour 1.000 habitants, en légère baisse comparé à 10,9 en 2008.

Les taux de natalité les plus élevés ont été enregistrés en Irlande (16,8), au Royaume-Uni (12,8) et en France (12,7), les plus bas en Allemagne (7,9), en Autriche (9,1), au Portugal (9,4) et en Italie (9,5).

L'UE a parallèlement enregistré 4,8 millions de décès en 2009, soit un taux de mortalité de 9,7 décès pour 1.000 habitants, stable comparé à l'année précédente.

Le solde migratoire positif a aussi joué un rôle important dans l'augmentation de la population de l'UE.

"En 2009, un peu plus de 60% de la croissance de la population dans l'UE provenait de la migration", souligne Eurostat dans son communiqué.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés