Paris vend un peu d'amour au profit des migrants

©REUTERS

La ville de Paris annonce une vente aux enchères des "cadenas d'amour" qui autrefois ornaient le pont des arts. La recette de la vente sera attribuée à des oeuvres caritatives.

L'annonce avait fait bondir en 2015: les cadenas d'amour du pont des arts allaient être enlevés car ils menaçaient la sécurité du pont. 45 tonnes d'amour ainsi vouées à la poubelle.

©AFP

Aujourd'hui, la ville de Paris fait marche arrière. Non, ils ne seront pas jetés. La ville va mettre en vente des grappes de "cadenas d'amour" en faveur d'organisations caritatives qui viennent en aide aux migrants.

Le 13 mai, 165 lots vont être mis aux enchères au Crédit municipal de Paris : 150 "grappes" de quelques cadenas et quinze morceaux de grilles du pont des Arts

©REUTERS

Les "grappes", estimées entre 150 et 200 euros, ont été montées sur des socles de bois ou taillés dans du pavé recyclé de Paris, d'autres ont été accrochées à une structure en plexiglas.

Les grilles sont estimées de 5.000 à 10.000 euros selon la taille -- la plus grande fait 3,20 m de long -- et sont également montées sur des structures en bois.

Les bénéfices de la vente, qui restera la seule organisée de ce type, iront à trois associations mobilisées dans l'accueil et l'accompagnement des réfugiés accueillis par la Ville : Solipam, l'Armée du Salut et Emmaüs Solidarité.

"Nous avons fait une sélection pour trouver les cadenas qui nous paraissaient les plus beaux, ceux qui étaient plein de fantaisie, colorés. C'est une façon d'avoir un petit souvenir de Paris", a indiqué Mathilde Belcour-Cordelier, commissaire-priseur qui assurera la vente.

©EPA

Plusieurs centaines de milliers de ces cadenas étaient accrochés aux grilles des ponts de Paris, engendrant deux problèmes majeurs, selon la Ville, "une dégradation durable du patrimoine et un risque pour la sécurité des visiteurs, parisiens et touristes".

La Ville de Paris avait lancé leur retrait définitif en juin 2015 des centaines de milliers de cadenas aux initiales des touristes des quatre coins du monde. Ces cadenas étaient sur le pont des Arts, une passerelle piétonne enjambant la Seine dans le centre de Paris.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés