Publicité
Publicité

Pas de prison ferme pour l'agresseur de Sarkozy

L'homme qui a violemment agrippé Nicolas Sarkozy ce jeudi ne fera pas de prison ferme. Il a été condamné à six mois avec sursis, soit une peine plus clémente que ne le réclamait l'accusation.