Pays-Bas: une coalition soutenue par le parti anti-islam ?

L'option d'un gouvernement minoritaire de droite entre les libéraux (VVD) et les chrétiens-démocrates (CDA) soutenu par le parti anti-islam PVV va être officiellement étudiée aux Pays-Bas, selon un rapport officiel présenté mardi à la reine.

"Ce rapport final aboutit à la recommandation d'examiner s'il y a une coalition minoritaire VVD-VDA à former avec le soutien du PVV", a indiqué dans son rapport final l'informateur Ruud Lubbers, nommé par la reine Beatrix pour sonder les partis en vue de la formation d'un gouvernement de coalition.
Le VVD et le CDA ne comptent ensemble que 52 des 150 députés de la chambre basse mais obtiennent une majorité de voix en cas de soutien du PVV de Geert Wilders, qui a enregistré la plus forte progression lors des élections législatives anticipées de juin, portant le nombre de ses députés de neuf à 24.

Dans l'accord de soutien au gouvernement envisagé entre les trois partis "doivent figurer des accords sur l'immigration, l'intégration et l'asile, la sécurité et une meilleure prise en charge des personnes âgées", a souligné Ruud Lubbers.
Les sujets que les trois partis sont invités à négocier en vue de l'accord de soutien au gouvernement seront notamment "l'intégration et la lutte contre la radicalisation" et "la régularisation des titulaires de la fonction publique", selon le rapport.
Geert Wilders, qui qualifie l'islam de fasciste, a fait campagne pour l'interdiction du Coran et du voile intégral.
L'étude préalable aux négociations entre les trois partis, qui n'ont pas encore débuté, doit également permettre de déterminer si un accord sur une diminution de 18 milliards d'euros des dépenses de l'Etat est "effectivement possible", selon M. Lubbers, alors que le PVV s'y est opposé.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés