portrait

Phil Hogan, le faux pas d'un commissaire clé

Le premier responsable européen des négociations commerciales post-Brexit est poussé à la démission après avoir pris part à un dîner où la distanciation physique était négligée.

C'est un scandale qui pourrait bouleverser le processus des discussions commerciales post-Brexit entre l'Union européenne et le Royaume-Uni, puisqu'il concerne le premier responsable du camp européen, Phil Hogan, au-dessus du négociateur en chef Michel Barnier. Et c'est un scandale typique du Nouveau Monde, celui de 2020, année pandémique, année dystopique, où les comportements les plus anodins deviennent les plus irresponsables.

CV Express

4 juillet 1960: Naissance à Kilkenny (Irlande)
1987-1989: sénateur
1989-2014: député (Carlow-Kilkenny)
2011-2014: ministre de l'Environnement
2014-2019: commissaire européen à l'Agriculture
2019-?: commissaire européen au Commerce

Il faudra attendre quelques jours pour savoir si ce dîner de gala organisé dans un hôtel de Clifden, dans le Comté de Galway à l'ouest de l'Irlande, pour célébrer le cinquantième anniversaire de l'Oireachtas Golf Society, a donné lieu à la formation d'un nouveau foyer. Dans le meilleur des cas, la légèreté du comportement de l'un des responsables politiques irlandais les plus influents au niveau international laissera des traces dans l'opinion publique, à laquelle de nombreux sacrifices continueront d'être demandés dans les mois à venir.

Plus de 80 personnes étaient présentes à cet événement, alors que les règles sanitaires irlandaises interdisent depuis le mois de juin les réceptions en espace confiné de plus de 50 personnes. La veille de l'événement, le gouvernement irlandais avait nettement réduit la jauge, à seulement 6 personnes maximum par rassemblement dans un espace intérieur.

Des captures vidéos ont montré que les différentes mesures de distanciation physique n'étaient pas respectées par une partie des invités, malgré l'ostensible port du masque par les membres du personnel de l'établissement.

Phil Hogan s'est excusé à plusieurs reprises au cours du week-end pour son erreur de jugement, mais a refusé de présenter sa démission. "J'ai assisté au dîner de l'Oireachtas Golf Society mercredi après avoir clairement compris que les organisateurs et l'hôtel en question avaient reçu l'assurance (de la Fédération des hôtels irlandais) que les dispositifs mis en place étaient en conformité avec les recommandations du gouvernement", a indiqué Phil Hogan sur son fil Twitter.

Fâcheuse coïncidence

Hogan avait été interpellé par la police irlandaise au cours de son trajet vers cet événement pour avoir utilisé son téléphone portable en conduisant.

Explications attendues par von der Leyen

Il est revenu dimanche à Bruxelles et est retourné à son bureau ce lundi. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a demandé des clarifications sur les conditions de cette infraction aux règles de sécurité sanitaire. "Elle a demandé au Commissaire Hogan de fournir un rapport complet avec des détail sur l'événement", a indiqué un porte-parole. "Il est important que les faits soient établis en détails pour parfaitement évaluer la situation."

Le Premier ministre irlandais Micheál Martin et son vice-Premier ministre Leo Varadkar ont appelé Phil Hogan à poursuivre sa réflexion sur son avenir, sans l'appeler directement à démissionner de sa fonction à la Commission européenne. D'autres personnalités politiques importantes, comme le ministre de l'agriculture Dara Calleary, le vice-président du Sénat irlandais Jerry Buttimer, étaient également présentes lors de la réception et ont donné leur démission. Le juge de la Cour Suprême Séamus Woulfe a présenté ses excuses.

Passionné de golf

Ce passionné de golf, qui a disputé des compétitions internationales, est un membre historique de la Oireachtas Golf Society. Il y avait spectaculairement dérapé il y a une dizaine d'années en adressant publiquement des insultes à caractère sexuel à l'assistante du Premier ministre de l'époque. Il s'était ensuite personnellement excusé auprès d'elle par courrier.

Un ancien agriculteur devenu businessman, puis homme politique

Fils d'agriculteurs, "Big Phil" a commencé à gérer l'exploitation familiale dès la fin de ses études. Il a étendu ses activités à l'assurance et à l'immobilier, tout en construisant une carrière politique dans l'un des deux principaux partis irlandais, Fine Gael.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés