Pour l'Occident, le référendum en Crimée est illégal

©REUTERS

Le parlement de Crimée s'est prononcé jeudi à l'unanimité en faveur du rattachement de la région à la Fédération de Russie et va organiser un référendum sur la question. Une décision fustigée par l'UE qui la juge "illégale". Barack Obama a abondé dans ce sens estimant que le rattachement de la Crimée à la Russie constituerait une violation du droit international.

Le parlement local de Crimée, dominé par des pro-russes, a demandé ce jeudi à Vladimir Poutine le rattachement à la Russie ainsi que l'organisation d'un référendum le 16 mars sur la péninsule ukrainienne pour le valider.

Les électeurs auront le choix entre un rattachement à la Fédération de Russie ou une autonomie nettement renforcée, a précisé le député Grigori Ioffe.

Une décision fustigée par l'UE qui la juge "illégale"."Cette décision par le parlement de Crimée est contraire à la constitution ukrainienne et en conséquence illégale",  a affirmé jeudi le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy  à l'issue d'un sommet extraordinaire consacré à la crise en Ukraine.

Barack Obama a estimé jeudi que l'organisation d'un référendum sur le rattachement de la Crimée à la Russie, telle qu'en a été annoncée l'initiative par
le parlement de la République autonome, constituerait une violation du droit international.

Dans une brève allocution prononcée à la Maison blanche, le président américain a rappelé que la résolution des Etats-Unis et des alliés demeurera ferme face à la poursuite de la violation du droit international par la Russie.

"Le référendum proposé sur l'avenir de la Crimée violerait la Constitution ukrainienne et violerait le droit international" a dit Obama. "Toute discussion sur l'avenir de l'Ukraine doit inclure le gouvernement légitime de l'Ukraine", a-t-il ajouté.

Barack Obama a également appelé le Congrès américain à "soutenir la capacité de prêt du FMI" en faveur de l'Ukraine.

• La donne a bien changé: L'assemblée de cette république autonome avait jusqu'à présent prévu l'organisation le 30 mars d'un référendum mais prévoyant simplement un renforcement de son autonomie.

Les députés ont décidé "d'adhérer à la Fédération de Russie avec les droits d'un sujet de la Fédération de Russie", lit-on dans le texte approuvé.

La majeure partie des habitants de la péninsule, qui a été rattachée dans les années 1950 à l'Ukraine, sont russophones.Les électeurs seront donc appelés à dire s'ils souhaitent le maintien au sein de l'Ukraine ou le rattachement à la Russie.

A savoir

Le décret sur le rattachement de la Crimée à la Fédération de Russie étant entré en vigueur, les effectifs de l'armée ukrainiennes qui s'y trouvent seront dorénavant considérés comme une "force d'occupation" et devront se rendre ou partir, a annoncé le vice-Premier ministre de la région autonome.

"Les seules forces armées légales sur le territoire de Crimée sont les forces armées russes", a affirmé Roustam Temirgaliev.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés