Retour réussi de l'Irlande sur les marchés

Deux ans et demi après avoir reçu l'aide financière de l'Union européenne et du FMI, l'Irlande signe son retour sur les marchés. ©Bloomberg

L'Irlande a émis sur les marchés ses premières obligations à long terme depuis le sauvetage des finances publiques du pays en 2010. L'Agence nationale de gestion du Trésor irlandais a lancé ce mercredi une obligation à 10 ans, à échéance mars 2023. Elle a annoncé avoir levé 5 milliards d'euros, selon l'agence Dow Jones Newswires et la télévision publique irlandaise.

L'Irlande a opéré avec succès sa première émission d'obligations à long terme depuis que le pays a été mis sous assistance financière en 2010. L'Agence nationale de gestion du trésor (NTMA) a levé ce mercredi 5 milliards d'euros, rapportent l'agence Dow Jones Newswires et la télévision publique irlandaise RTE.

La demande a dépassé les 12 milliards d'euros, et le taux d'intérêt devrait tourner autour des 4,15%; selon Dow Jones. Une demande jugée "extraordinaire" par le ministre irlandais des Finances, Michael Noonan, pour qui cet exercice place l'Irlande "dans une position très forte".

L'Agence nationale de gestion du Trésor (NTMA) avait annoncé mardi soir le lancement d'une nouvelle obligation à 10 ans, à échéance mars 2023.

C'est la première émission à long terme depuis que Dublin a dû avoir recours à un plan de sauvetage international de 85 milliards d'euros fin 2010.

A savoir

Sur le papier, le redressement de Dublin fait forte impression. Après avoir enduré une sévère récession (-5,5% en 2009), le pays a reçu fin 2010 une aide internationale de 85 milliards d'euros et a, depuis, renoué avec la croissance (+0,7% en 2012) au prix d'une cure d'austérité drastique.
De l'aveu même du FMI, le taux de chômage reste certes à un niveau "intolérable" mais il s'est relativement stabilisé par rapport à la fin 2010, autour de 14%, alors qu'il flambait un peu partout en Europe.

 

Le premier à se redresser

C'est la première émission à long terme de l'Irlande depuis que le pays a fait l'objet d'un plan de sauvetage cofinancé par l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI), en novembre 2010.

Depuis son sauvetage, l'Irlande a atteint tous les objectifs majeurs fixés par ses créanciers. Et le pays est désormais déterminé à sortir du plan d'aide du FMI et de l'UE d'ici la fin de cette année, avant la Grèce et le Portugal.

En visite à Dublin début mars, la patronne du FMI, Christine Lagarde s'est dite ouverte à des ajustements du programme d'aide de l'Irlande, afin d'aider le pays à s'en libérer cette année, et a salué les efforts pour redresser son économie.

L'Irlande a déjà testé le marché obligataire cette année, empruntant notamment sans problème 2,5 milliards d'euros à échéance 2017 début janvier.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés