S&P enfonce davantage la Hongrie

Hongrie, Budapest, rassemblement de plusieurs dizaines de milliers de personnes pour soutenir le Premier ministre Victor Orban.

L'agence d'évaluation financière Standard and Poor's (SP) a abaissé vendredi d'un cran la note souveraine de la Hongrie, à "BB", estimant que la politique du gouvernement risque d'amoindrir le potentiel de croissance du pays et sa capacité à réduire sa dette.

Standard & Poor's a  abaissé d'un échelon la note souveraine de la Hongrie, déjà classée en catégorie spéculative, pour la ramener de BB+ à BB, ce qui lui a valu de vives critiques du gouvernement de Budapest.

L'agence de notation justifie sa décision par les risques entourant les perspectives de croissance à moyen terme de l'économie hongroise en raison des politiques "non orthodoxes" menées par le gouvernement.

La perspective de la note est stable.

Le ministère hongrois de l'Economie a estimé que cette décision ne reflétait pas les performances réelles de l'économie et qu'elle ne devait pas être prise au sérieux.

"S&P essaie de classer l'économie hongroise dans une catégorie dans laquelle il n'y a aucun (autre) pays dont le déficit budgétaire est inférieur à 3% (du PIB), dont la dette publique est orientée à la baisse et dont les comptes courants affichent un excédent important", a déclaré le ministère dans un communiqué.

"Ce sont les agences de notation qui ont subi la plus grosse perte de crédibilité des années de crise", a-t-il ajouté. "Il est temps que Standard & Poor's, l'une des institutions du lobby des spéculateurs, se dégrade elle-même."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés