Trois morts dans de violents incendies à Madère

©AFP

En plus de causer la mort de trois personnes, les incendies sur l'île de Madère au Portugal ont entraîné l'évacuation de 1000 personnes.

Les incendies qui font rage sur l'île portugaise de Madère ont fait trois morts dans la nuit de mardi à mercredi et un millier de personnes ont dû être évacuées, dont des touristes, ont indiqué les autorités. Les trois victimes sont décédées dans l'incendie de leurs immeubles, près des quartiers historiques de Funchal, la capitale régionale, dont le centre-ville a été atteint par le feu dans la nuit. Les médias locaux font aussi état de deux blessés graves.

Des incendies ravagent l'île de Madère au Portugal

Evacuation de riverains et de touristes

©AFP

"Environ mille personnes ont dû être évacuées de maisons et d'hôtels, des riverains et des touristes", a indiqué le maire de Funchal Paulo Cafofo, cité par l'agence Lusa, précisant que certains avaient été placés dans des installations militaires, d'autres dans un stade de football. Un hôtel a brûlé, a-t-il ajouté, indiquant qu'il était "impossible" de faire pour l'instant un bilan du nombre de bâtiments touchés. La veille, des hôpitaux et des foyers de personnes âgées avaient été évacués alors que les flammes se rapprochaient.

 

Des incendies qui se propagent dans tout le pays 

 

©AFP

Les incendies se sont déclarés lundi soir sur les hauteurs de la ville. La situation s'est dégradée brusquement dans la soirée de mardi en raison des vents forts qui balayent l'île. Lisbonne a envoyé dans la nuit une équipe de 110 hommes en renfort, composée de pompiers, médecins et gendarmes. L'archipel portugais des Açores, au milieu de l'Atlantique, a aussi annoncé l'envoi de 30 hommes. Le Portugal continental est également touché depuis vendredi par de très importants feux de forêts, essentiellement dans le nord du pays. Mercredi, la moité nord était presque entièrement placée en risque "très élevé" à "maximum" d'incendie.

 

Un possible appel au secours européen

©AFP

Dans l'ensemble du Portugal continental, plus de 3.000 hommes combattaient une centaine d'incendies mercredi matin. Douze feux de grandes dimensions mobilisaient 1.400 pompiers et avaient conduit à évacuer des riverains dans la nuit. Le Premier ministre Antonio Costa a annoncé mardi qu'il pourrait demander de l'aide aux pays européens et à la Russie si l'intensité des feux de forêts ne décroît pas d'ici au 15 août.

 

#PrayForPortugal

©AFP

Un important mouvement de soutien s'est déjà développé sur Twitter. Les tweets accompagnés du hashtag #PrayForPortugal se succèdent soutenant les populations les plus touchées depuis le début des incendies qui ravagent la région de Madère. Mais plus important encore, les Portugais et de nombreux Européens se montrent extrêmement reconnaissants vis-à-vis des services de secours qui mettent tout en oeuvre pour arrêter les flammes à Madère et dans le reste du Portugal. Pompiers, ambulanciers et policiers sont mis à l'honneur sur les réseaux sociaux par la population portugaise dont la gratitude est grande envers ceux qui risquent leur vie pour ramener la paix dans leur pays.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés