Un élu européen compare le nazisme au socialisme et provoque une crise

Syed Kamal Président de l'ECR ©Europarl

Le Britannique Syed Kamall, président des conservateurs européens (ECR), dont fait partie la N-VA, a provoqué un incident ce mercredi au Parlement européen en comparant le nazisme allemand à la gauche et au socialisme. Une dispute entre élus a suivi.

Syed Kamall, chef de file des conservateurs européens (ECR), dont fait partie la N-VA, a provoqué une crise ce mercredi au Parlement européen en comparant le nazisme au socialisme. Il s'est attiré les foudres des familles politiques démocratiques.

"N'oublions pas que les nationaux socialistes sont un courant du socialisme. C'est une idéologie de gauche qui veut la même chose que vous, c'est clair", a dit Syed Kamall en désignant le président des sociaux-démocrates (S&D), l'allemand Udo Bullmann.

"N'oublions pas que les nationaux socialistes sont un courant du socialisme. C'est une idéologie de gauche qui veut la même chose que vous, c'est clair."
Syed Kamall
élu européen


Les cris ont fusé de toutes parts dans l'hémicycle. Udo Bullmann a d'abord éclaté d'un rire nerveux. Avant de devenir rouge de colère. 

Nigel Farage, instigateur du Brexit ©BELGA

"Vous n'aimez pas la vérité", a grincé Nigel Farage, fondateur du Ukip et instigateur du Brexit, à l'adresse des socialistes. "Ordure", lui a répliqué un député.

Le vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans (S&D) est sorti de sa réserve. "Idiot", a-t-il lâché.

"Vous n'aimez pas la vérité", a repris Syed Kamall, comme en écho à Nigel Farage, "ne faites pas semblant, c'est une idéologie de gauche".

Le président du S&D Udo Bullmann et le vice-président de la Commission, Frans Timmermans ©EPA

Les protestations ont repris de plus belle.

Tajani tente de calmer les élus

Le président du Parlement européen, Antonio Tajani ©REUTERS

Le président du Parlement européen Antonio Tajani (PPE) a tenté d'apaiser les esprits. "Je crois qu'ici, il n'y a pas de nostalgiques du nazisme ou de la dictature soviétique" , a-t-il dit, "deux systèmes politiques atroces, destructeurs qui ont laissé des blessures atroces dans l'Europe".

Nigel Farage, s'agitant sur son siège, a accompagné les propos du président Tajani d'un rire tonitruant.

"Ne riez pas", s'est énervé Antonio Tajani, tentant de le faire taire, "vous êtes apparemment un nostalgique des dictatures. Vous ne respectez rien du tout (...) et veuillez vous taire".

"Vous devez des excuses!" (Verhofstadt)

Guy Verhofstadt, président de l'ADLE ©EPA

Le président des libéraux européens (ADLE), Guy Verhofstadt, a pris la parole. "Monsieur Kamall, ce n'était pas vraiment sage ce que vous venez de faire, et je crois que vous devez des excuses à Monsieur Bullmann car parler des nazis comme étant des nationaux socialistes en pointant du doigt les socialistes est une insulte pour tous les sociaux-démocrates qui se sont battus contre les nazis, qui sont morts dans les camps de concentration."

Udo Bullmann a exigé lui aussi des excuses de Syed Kamall. "Les fascistes étaient des socialistes?", a-t-il dit. "Ceci est une déformation totale de la réalité. Ce sont les sociaux-démocrates allemands qui se sont opposés aux réquisitions d'Hitler (...) des milliers de sociaux-démocrates, des hommes, des femmes, des gens biens sont tombés sous la terreur nazie. Ce que j'ai entendu est immonde (...). Je demande à Monsieur Kamalll de s'excuser immédiatement."

Le président de l'ECR a fini par formuler des excuses à Udo Bullmann pour l'avoir "offensé" tout en affirmant qu'il en avait assez "d'entendre les gens dire que le nazisme est une idéologie de droite". Udo Bullmann a balayé les excuses. Syed Kamall "ne sait pas de quoi il parle" a-t-il dit, rouge de colère, "maintenant je sais exactement ce qu'ils pensent".

D'autres députés allemands se sont insurgés contre les propos tenus par le conservateur britannique. "Monsieur Kamall, lisez des choses sur le troisième Reich", a tonné Gabi Zimmer, présidente de la Gauche unitaire (GUE). 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect