Publicité
Publicité

Un mort à la frontière lituanienne, sous la pression migratoire de Minsk

Des militaires lituaniens installant un mur de barbelés concertina le long de la frontière avec la Biélorussie. ©REUTERS

Alors que la Lituanie accuse le régime biélorusse de continuer d’acheminer des migrants vers sa frontière, Kiev annonce l’ouverture d’une enquête sur la mort d’un Irakien.

Des colonnes de piétons escortées par ce qui apparaît comme des véhicules des garde-frontières biélorusses: la Lituanie a diffusé des documents vidéo visant à démontrer par l'image ce qu’elle reproche à la Biélorussie voisine. Le régime d’Alexandre Loukachenko est accusé d’instrumentaliser des migrants acheminés par avion depuis des pays comme l’Irak, la Syrie ou la RDC jusqu’à la frontière du petit État balte, qui abrite la principale opposante au régime, Sveltlana Tikhanovskaïa.

Mardi, Vilnius avait annoncé que les personnes qui tenteraient de pénétrer illégalement sur le territoire lituanien seraient repoussées. Mercredi, la Biélorussie a annoncé l'ouverture d'une enquête après qu'un Irakien molesté a été retrouvé par les garde-frontières avant de succomber à ses blessures.

Des milliers de personnes

Dans une interview donnée mercredi au média américain Politico.eu, le ministre lituanien des Affaires étrangères Gabrielius Landsbergis a mis l’Union européenne en garde contre la nouvelle crise migratoire qui se dessine, estimant que 10.000 personnes pourraient avoir franchi illégalement la frontière lituanienne d’ici à la fin de l'été.

10.000 personnes pourraient avoir franchi illégalement la frontière lituanienne d’ici à la fin de l'été.

Pour l'heure, dans la nuit de lundi, la barre des 4.000 personnes ayant franchi la frontière depuis le début de l'année avait été atteinte, contre 80 en 2020. "Par habitant, nous recevons le plus grand nombre [de migrants] d'Europe", a souligné le ministre. Et selon lui, le régime de Loukachenko est en train de négocier l'ouverture de nouvelles routes migratoires, "donc ce que nous voyons pourrait n'être que le début".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés