Une petite note optimiste sur le théâtre d'ombres du Brexit

Les négociateurs européen et britannique Michel Barnier et David Frost, ici au lancement des négociations sur la relation future, le 2 mars dernier. ©REUTERS

Alors que les négociations reprennent, et malgré la menace britannique de ne pas respecter le traité de retrait, des diplomates européens évoquent une dynamique de négociation très positive.

Le dernier cycle de négociations sur les futures relations entre l'Union européenne et le Royaume-Uni a été "l'un des plus positifs à ce jour", selon une source diplomatique citée mardi par l'agence Reuters. "J'ai aussi entendu dans les couloirs des sentiments positifs", confirme à L'Echo un diplomate européen, à la veille de la reprise des négociations entre les équipes de Michel Barnier et David Frost.

Paradoxe: ce vent d'optimisme porte sur une semaine de négociations, au cours de laquelle la Commission européenne a attaqué la législation britannique qui permettrait à Londres de s'arroger le droit d'outrepasser le traité de divorce, sur lequel repose la négociation d'une relation future.

Une réunion des chefs d'État et de gouvernement européens est prévue à la mi-octobre

Vendredi, Ursula von der Leyen et Boris Johnson s'étaient entendus pour "se parler sur base régulière". Après avoir constaté les progrès des dernières semaines, "des écarts significatifs perduraient", citant les épineux dossiers des pêcheries et des règles du jeux équitables pour éviter des dumpings futurs.

Les négociations doivent reprendre ce mercredi à Londres. Une réunion des chefs d'État et de gouvernement européens est prévue à la mi-octobre, qui a longtemps été présentée comme la zone d'atterrissage d'un accord final en vue de sa ratification et mise en œuvre au 1er janvier. La dernière ligne droite devrait avoir lieu après - on parle désormais d'un accord vers la mi-novembre.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés