Publicité
Publicité

Une présidence sous contrainte économique

Aucune amélioration de la situation économique française n'est attendue avant 2013. Le nouveau président n'aura pas d'état de grâce.