epinglé

Greta Thunberg, une sévérité qui dérange

Greta Thunberg ©Photo News

Greta Thunberg est invitée à prendre la parole devant l'Assemblée nationale ce mardi. Les flèches fusent. Les attaques ad hominem aussi. Rien ne lui est épargné.

Militante surdouée soutenue par les grands noms de la science climatique, Greta Thunberg est la cible d’inlassables attaques ad hominem. À 16 ans et près d’un an après avoir lancé le mouvement des grèves scolaires pour le climat, la Suédoise est invitée ce mardi à prendre la parole lors d’une réunion à l’Assemblée nationale française. Les flèches fusent.

Un élu conservateur s’étrangle à l’idée de voir une "prophétesse en culottes courtes" prendre la parole. Un de ses collègues parle pour désigner l’adolescente de "gourou apocalyptique". Inviter Thunberg, c’est faire de "l’infantilisation obscurantiste", assure cet autre. Et ce n’est là qu’un échantillon des multiples attaques ciblant la jeunesse de la messagère et son appel à l’action.

Un élu s’étrangle à l’idée de voir une "prophétesse en culottes courtes" prendre la parole.

Parenthèse: la polémique éclate alors que l’Hexagone – comme la Belgique – entre dans une nouvelle période de canicule intense. Que le lieu habité le plus proche du pôle Nord vient d’enregistrer un record absolu de température alors que Turbat, une ville pakistanaise qui compte autant d’habitants que Charleroi, a récemment connu un pic de chaleur à 54°C. Ou encore que le mois de juin 2019 aura été le plus chaud de l’histoire de la météo – et qu’il est le 414e mois consécutif avec les températures plus élevées que la moyenne du siècle dernier. Fin de parenthèse.

Greta Thunberg avait trois ans quand le film d’Al Gore "Une vérité qui dérange" a éveillé l’opinion publique mondiale au péril du réchauffement climatique. C’était le temps de l’infusion lente de l’avertissement des scientifiques. L’an dernier, Greta Thunberg est devenue en quelques mois l’icône planétaire d’une génération qui demande des comptes, qui conspue l’immobilisme et qui exige des mesures avec une sévérité qui, décidément, dérange.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect