Publicité
Publicité

Vague à l'âme Portugais

Derrière ses façades lumineuses recouvertes d'"azuelos", ces fameux carreaux de céramique vert ou bleu cobalt, la cité du fado est désenchantée. La crise économique est passée par là, emportant les rêves des Portugais. À Lisbonne, ils font entendre leur voix.