Publicité
Publicité

Variole du singe: l'OMS ne voit pas de raison de s'alarmer

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a toutefois prévenu que les quelque 200 cas de variole du singe détectés ces dernières semaines ne pourraient être que "le sommet de l'iceberg".