Un violent typhon frappe l'ouest du Japon

©REUTERS

Le typhon Cimaron s'est abattu sur le Japon dans la nuit de jeudi à vendredi. Les dégâts sont limités, les transports perturbés.

C'est le vingtième typhon de la saison pour le Japon. Après avoir remonté l'ouest de l'océan Pacifique, le typhon Cimaron a frappé les côtes japonaises ce jeudi, vers 21h heure locale (14h heure belge). Des bourrasques de plus de 200 km/h se sont abattues sur l'île de Shikoku, au sud-ouest de l'archipel. Il est ensuite monté vers le nord et a traversé une partie de l'île principale Honshu avant d'aller en mer du Japon. Il a donc balayé une grande partie du pays et provoqué des dégâts limités, perturbé les transports et engendré des coupures de courant, mais sans faire de victime. 

Le typhon Cimaron a remonté l'ouest de l'océan Pacifique avant de toucher le Japon ce jeudi. ©EPA

 Quelques toits ont été emportés, des rideaux de magasins arrachés et autres dégâts matériels constatés, mais pas de crues exceptionnelles ni coulées de boue ravageuses.En revanche, près de 93.000 foyers restaient encore vendredi à l'aube privés d'électricité.

Une région déjà dévastée

Le pays se remet à peine des innondations qui ont fait des centaines de morts en juillet. ©AFP

Ce typhon de catégorie 2 est d'autant plus redoutable qu'il touche une région déjà dévastée par les intempéries. Mercredi déjà, un autre typhon baptisé Soulik avait frappé la côte Sud du pays. Le coeur des terres avait heureusement échappé à ces vents de plus de 200 km/h, qui ont fait seulement deux blessés.

"Il y aura de fortes pluies dans des zones qui ne sont pas encore complètement remises."
Shinzo Abe
Premier ministre japonais

Mais le Japon a surtout été frappé en juillet par des pluies torrentielles qui ont provoqué les pires inondations que le pays ait connues en 36 ans. Environ 220 personnes sont mortes, noyées ou emportées par des glissements de terrain. 240.000 foyers se sont retrouvés sans eau courante et des milliers de Japonais ont dû se réfugier dans des camps. En l'absence d'accalmie, les autorités craignent le développement d'épidémies sur le long terme. Et l'arrivée des typhons a fortement ralenti les soins et les secours sur place.

Evacuations anticipées

©AFP

"Il y aura de fortes pluies dans des zones qui ne sont pas encore complètement remises, avait averti le Premier ministre Shinzo Abe lors d'une réunion de préparation du gouvernement. Tenez-vous en alerte et prenez toutes les mesures nécessaires.Fortement critiqué pour son manque de réaction face aux inondations de juillet, le Premier ministre a appelé les autorités locales à évacuer le plus tôt possible les populations les plus menacées.

Sur l'île de Shikoku, 65.000 personnes ont déjà été évacuées. Plus de 300 vols ont aussi été annulés dans les régions du Shikoku et du Kansai, selon les médias japonais. L'armée japonaise a aussi été forcée d'annuler un exercice prévu en commun avec les forces britanniques près du Mont Fuji.

Un ouragan de catégorie 5 attendu à Hawaï

Dans le même temps, le président américain Donald Trump a déclaré l'état d'urgence à Hawaï, à l'approche de l'ouragan Lane. L'oeil de ce puissant cyclone, classé au sommet de l'échelle Saffir-Simpson, devrait passer à l'ouest de l'archipel en fin de journée. Les météorologistes craignent des pluies torrentielles, des inondations et des glissements de terrain.

Une alerte ouragan est en vigueur depuis mardi et l'Agence fédérale des situations d'urgence devrait "apporter une aide adéquate pour soutenir les mesures d'urgences nécessaires", selon la Maison Blanche.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect