La guerre commerciale USA-Chine ne faiblit pas

©Photo News

Les craintes des observateurs seraient bien réelles. Selon la presse américaine, Donald Trump pourrait annoncer en début de semaine de nouvelles taxes sur les produits chinois pour 200 milliards supplémentaires.

Malgré des signes d'apaisement la semaine dernière, les États-Unis pourraient bien passer une nouvelle fois à l'offensive contre la Chine.

Citant des sources haut placées, plusieurs médias dont le Wall Street Journal et le New York Times affirment que le président américain a décidé - comme attendu - d'imposer de nouvelles taxes douanières sur des importations chinoises d'une valeur de 200 milliards de dollars. Il annoncerait et officialiserait ces mesures dans quelques jours, probablement lundi ou mardi. 

→ Seraient concernés les produits de technologie internet et autres appareils électroniques, les cartes de circuits imprimés et sur les biens de consommation comme les fruits de mer, les meubles et luminaires, les pneus, les produits chimiques, les plastiques, les vélos et les sièges auto pour bébés.

 

 

Pour mémoire, Trump avait déjà imposé des tarifs douaniers de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium. Il a aussi promulgué des taxes douanières supplémentaires de 25% sur 50 milliards de marchandises en provenance de Chine. Au total, ce sont pour 132 milliards de dollars produits taxés de part et d'autre du Pacifique.

Taxes revues à la baisse

Le Washington Post et le Wall Street Journal, citant des sources anonymes, évoquent par contre des taxes de 10%, plutôt que les 25% évoqués jusqu'à présent. Selon un observateur, l'administration a peut-être réduit le niveau du droit de douane prévu après avoir entendu les commentaires du public. Plusieurs personnes ont dit espérer que les entreprises américaines ne répercutent pas tout de suite l'augmentation de leurs coûts issue de la hausse du prix des produits qu'elles font venir de Chine.

Trump souhaite que Pékin réduise son excédent commercial avec les États-Unis, lequel est de 375 milliards de dollars, qu'elle mettre fin à sa politique visant à acquérir les technologies et la propriété intellectuelle américaines et qu'elle réduise ses subventions au secteur de la haute technologie.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content