La "plus grande guerre" de l'Histoire engagée entre les USA et la Chine

©Bloomberg

Cette fois, ça y est. C’est ce vendredi que les Etats-Unis appliquent des droits de douane de 25% sur 34 milliards de dollars de produits chinois destinés à leur marché.

La mesure est entrée en vigueur à minuit, heure de Washington, soit 6 heures du matin chez nous et midi à Pékin... qui a rapidement répliqué. La Chine a commencé à imposer des droits de douane de rétorsion après le lancement par les Etats-Unis d'une guerre commerciale contre le géant asiatique.

En attendant le déclenchement des hostilités, les bourses chinoises avaient terminé en repli jeudi. À la Bourse de Shanghai, l’indice composite a abandonné 0,92% à 2,733.88 points. Une baisse qui ne date pas d’hier, mais qui s’observe graduellement depuis janvier dernier, lorsque les Etats-Unis ont commencé à appliquer des droits douaniers sur les panneaux solaires chinois.

©Mediafin

818 produits chinois

La première salve de tarifs douaniers américains vise 818 produits chinois. Cela va de composants d’avions à des couveuses à œufs en passant par des pièces détachées pour photocopieuses. Ni les smartphones, ni les téléviseurs chinois ne sont visés. Une deuxième liste de 284 produits, pour une valeur de 16 milliards de dollars, est encore examinée par Washington.

En face, ce sont 106 produits américains, pour une valeur totale de 34 milliards de dollars, qui sont dans le collimateur de Pékin. La liste chinoise comprend essentiellement des produits agricoles (soja, maïs, viande de bœuf, coton, etc.) provenant des États du Midwest et du sud des Etats-Unis qui avaient voté Trump à la présidentielle de 2016. Parmi les autres marchandises visées par la Chine, on retrouve des produits chimiques, des SUVs et des voitures. Ford a d’ailleurs été le premier constructeur US à annoncer comment il réagirait en s’engageant dès jeudi à ne pas répercuter les droits chinois sur ses prix de vente en Chine.

Pékin menace aussi de prendre des mesures "qualitatives" à l’encontre des entreprises US présentes dans l’empire du Milieu. D’après le Washington Post, certaines d’entre elles se seraient déjà plaintes de subir des contrôles plus poussés.

Investissements

Impossible de dire à ce stade quelle ampleur pourrait prendre une guerre commerciale entre Washington et Pékin. Après que les Chinois aient menacé Washington de représailles, Trump n’a cessé de faire monter les enchères, allant jusqu’à viser pour pas moins de 450 milliards de dollars de produits chinois. Il a également appelé à renforcer les mesures de surveillance des investissements chinois aux Etats-Unis, essentiellement dans les technologies, mais qui arrive peut-être un peu tard. En 2017, on observait en effet une chute de 35% des investissements chinois aux Etats-Unis (à 29,4 milliards de dollars). Une tendance qui semble se poursuivre cette année, alors que les investissements chinois n’auraient totalisé que 1,4 milliard de dollars au premier trimestre, selon le consultant américain Rhodium Group.

"La Chine ne cédera pas à la menace ni au chantage."
Gao Feng
porte-parole du ministère chinois du commerce

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n