Une "tempête" pourrait frapper l'économie mondiale (Lagarde)

©AFP

La directrice du FMI voit "quatre nuages" dans le ciel économique mondial qui pourraient mener à une "tempête".

"En un mot: nous assistons à une économie (mondiale) dont la croissance est plus lente que prévu "
Christine Lagarde
Directrice du FMI

Ces mots sont de Christine Lagarde. La directrice du Fonds monétaire internationale s'exprimait ce dimanche devant le World Government Summit, un sommet annuel sur la gouvernance mondiale qui réunit à Dubaï des décideurs politiques et économiques du monde entier.

3,5%
de croissance en 2019
Le FMI prévoit une croissance mondiale de 3,5% cette année. C'est 0,2% de moins que lors de ses prévisions précédentes.

Le mois dernier, le FMI a révisé à la baisse ses prévisions de croissance de l'économie mondiale pour cette année de 0,2% en raison des tensions commerciales, notamment entre les États-Unis et la Chine. L'institution table désormais sur une croissance de 3,5% en 2019.

"Quatre nuages"

Mme Lagarde a évoqué ce qu'elle a appelé les "quatre nuages" qui planent selon elle sur l'économie mondiale et averti qu'une "tempête" pourrait la frapper.

  • Les tensions commerciales, notamment entre la Chine et les Etats-Unis
  • Le resserrement des taux d'emprunt
  • Les incertitudes liées au Brexit
  • Un ralentissement de l'économie chinoise.
"Quand il y a trop de nuages, il faut un éclair pour déclencher la tempête"
Christine Lagarde
Directrice du FMI

Selon elle, les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis ont commencé à affecter l'économie mondiale.

"Nous n'avons aucune idée de ce que cela va donner et ce que nous savons, c'est que cela commence déjà à avoir un effet sur le commerce, sur les taux d'emprunt et sur les marchés".

Elle a relevé que le resserrement des taux d'emprunt intervient au moment où les Etats, les entreprises et les ménages ont accumulé de "très lourdes dettes".

"Quand il y a trop de nuages, il faut un éclair pour déclencher la tempête", a averti M. Lagarde, qui a appelé les gouvernements à s'y préparer et à éviter le protectionnisme.

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content