Les plus belles photos de la plus longue éclipse du XXIe siècle

©AFP

L'éclipse lunaire du siècle de vendredi soir a coïncidé avec la "superopposition" de Mars. Dès son lever, la Lune s'est parée de magnifiques reflets cuivrés, tandis qu'à ses côtés, la planète rouge a brillé plus que jamais.

Il est des événements astronomiques qu'on ne doit rater sous aucun prétexte. Alors, quand deux astres se parent de leurs plus beaux atouts le même soir, il s'agissait de ne pas manquer le ballet du siècle.

On verra à côté d'une Lune cuivrée un très gros point rouge particulièrement lumineux.

Vendredi, la Lune est passée dans l'ombre de la Terre pendant une heure, 43 minutes et 35 secondes. C'était l'éclipse lunaire la plus longue du siècle à venir. Et seulement 5 minutes de moins que le maximum physiquement possible. Largement le temps pour les rêveurs d'admirer le spectacle. Car la Lune n'a pas été plongée dans le noir, mais nimbée de rouge.

La Lune s'est retrouvée derrière la Terre par rapport au Soleil. Mais par la magie de la physique, les rayons de celui-ci ont tout de même éclairé les cratères de notre satellite. C'est notre atmosphère terrestre qui a diffusé la lumière du Soleil sur la Lune. Et comme pour nos couchers de soleil, c'est une lumière rougeâtre qui est venue illuminer sa surface.

©MEDIAFIN

Mars rougit

Cette lune rousse a été rejointe cette nuit par un autre astre aux reflets rouges. La planète Mars est entrée elle aussi dans l'axe du Soleil et de la Terre. Une opposition toute particulière, car l'astre était alors extrêmement proche de nous: à 57,6 millions de kilomètres seulement. Une telle proximité - inédite depuis 2003 - a fait rougir Mars de tout feu. On a vu alors à côté d'une Lune cuivrée un très gros point rouge particulièrement lumineux, plus même que Vénus.

La planète rouge était déjà particulièrement brillante depuis plusieurs semaines. Elle devrait continuer à gagner en éclat jusqu'au mardi 31 juillet. Il faudra ensuite attendre quinze ans pour voir nos deux planètes aussi proches.

22 h 22
.
Lorsque l'éclipse de Lune atteindra son apogée à 22 h 22, il fera nuit noire en Belgique.

Bien heureusement, ce beau spectacle était visible à l'œil nu par l'essentiel de l'Humanité. Aux premières loges, les Africains et Asiatiques ont eu le loisir d'observer l'éclipse lunaire dans son intégralité. En Europe et en Amérique du Sud, c'est une Lune cuivrée qui s'est levée à l'horizon. Seule l'Amérique du Nord n'a pas eu la chance d'admirer ce ballet de rouge et de noir, car il y faisait alors jour.

NASA Live: Official Stream of NASA TV

Le spectacle

Sur notre continent, nul besoin de lunettes pour admirer le ciel: les éclipses de lune n'ont pas la force des éclipses solaires. Mais des jumelles ou un téléscope ont permis de mieux apprécier la vue, d'autant plus qu'il s'agissait de la plus petite Lune de l'année.

Pour l'observer, il vallait mieux se trouver en hauteur, pour ne pas rater son apparition à l'horizon à 21h30. Elle est rentrée en éclipse totale quelques instant après, mais celle-ci n'a atteint son apogée qu'à 22h22. Il faisait alors nuit noire en Belgique, le soleil s'étant couché à 21h36 et le crépuscule s'étant prolongé encore une petite demi-heure.

Ce n'est qu'à 23h14 que la Lune est sortie de l'ombre de la Terre. Elle a mis encore une heure pour la quitter totalement, reprenant peu à peu toute la blancheur de son éclat habituel. Vous avez alors assisté à un ballet qui ne se redonnera pas en spectacle avant cent ans.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect