Publicité
Publicité
reportage

"Quand mon beau-père a voulu me vendre à un autre homme, j'en ai eu marre"

Elles ont été mariées de force alors qu’elles n’étaient encore que des enfants, battues par leur mari, traitées en esclaves par leur belle-famille et parfois obligées de se prostituer. Très souvent, après avoir échappé à la violence, elles ne savent pas où aller. L’honneur de la famille ayant été sali, elles sont en danger de mort. Elles arrivent au refuge traumatisées. L’"Afghan Women Skills Development Centre" (AWSDC) est l’une des nombreuses ONG à offrir un toit à ces femmes et à leur apporter un soutien psychologique. C’est ici que nous avons rencontré Asifa, Malae, Shofufa et Maryam, qui sont tous des noms d’emprunt, pour des raisons de sécurité évidentes.