Solar Impulse 2: un tour du monde historique

Solar Impulse 2 a bouclé à Abu Dhabi son tour du monde en 17 vols sur une période de 15 mois, cumulant plus de 500 heures de vols effectifs. ©REUTERS

Solar Impulse 2 a atterri ce matin à Abou Dhabi. Cet avion capable de voler jour et nuit avec l'énergie solaire comme unique carburant vient de boucler un tour du monde sans précédent.

Un défi technologique autant qu'humain. L'avion Solar Impulse s'est posé sans encombre à 04h05, heure locale, à l'aéroport Al-Batten, près de la capitale des Emirats arabes unis, là même où il avait pris son envol, il y plus de 500 jours, le 9 mars 2015, pour un périple de plus de 42.000 kilomètres, à travers quatre continents. Un périple effectué sans une goutte de carburant.

©REUTERS

Piloté par le Suisse Bertrand Piccard, l'appareil, parti dimanche du Caire, a parcouru 2.763 km en plus de 48 heures pour la 17e et dernière étape de son expédition, qui a pour but de promouvoir les énergies renouvelables.

 

©Photo News

 

L'avion Solar Impulse aura parcouru, en 17 étapes, soit 23 jours, plus de 42 000 kilomètres. C'est la première fois qu'un avion propulsé par l'énergie solaire réussit cette prouesse. Pour parvenir à s'élancer, le prototype devait être à la fois très léger et très grand (pour disposer les 17.000 cellules photovoltaïques nécessaires à son alimentation électrique).


Le grand départ: le 9 mars 2015

 

©AFP

Le pilote André Borschberg, avec qui Bertrand Piccard s'est relayé aux commandes du monoplace tout au long du périple, s'est envolé d'Abou Dhabi pour effectuer un vol de 772km à destination de Mascate, au sultanat d'Oman.

©EPA

 

Le vol est bouclé en 13 heures. 

La traversée du Pacifique, première étape : du 28 juin au 3 juillet 2015


©EPA

 

Solar Impulse 2 a effectué un atterrissage historique à Hawaï après un vol périlleux sans escale de 5 jours et 5 nuits de 7.212 km. Le pilote André Borschberg, cofondateur de Solar Impulse avec Bertrand Piccard, a battu les records du monde de distance et de durée de vol dans la "catégorie aviation solaire". Il réalise ainsi le record du monde du plus long vol en solitaire jamais réalisé de 117 heures et 52 minutes. 

©EPA


"L'escale forcée de neuf mois à Hawaï" : juillet 2015-avril 2016


©EPA

 

Les batteries ont subi des dommages "irréversibles", lors d'un vol entre Nagoya au Japon et Hawaï, nécessitant des réparations qui dureront "plusieurs mois". Pendant ce temps, l’équipe de Solar Impulse se penchera sur les différentes variantes pour mieux refroidir ou chauffer les dispositifs durant de très longs vols, note le communiqué.


©Photo News

 

Traversée du Pacifique, deuxième étape : du 21 avril au 24 avril 2016

 

©AFP

 

Le tour du monde reprend après plusieurs mois d'escale technique pour réparer les batteries endommagées par une trop forte chaleur. "C'est l'une des expériences les plus époustouflantes que j'ai jamais vécues", se réjouit Bertrand Piccard à sa descente d'avion à Moffett Airfield, au sud de San Francisco dimanche 24 avril à 6h44 GMT, après avoir parcouru 4000 km. Après 62 heures de vol, Solar Impulse s'est posé sans encombre en Californie, après la partie la plus périlleuse de ce tour du monde utilisant uniquement l'énergie solaire.

La traversée de l'Atlantique : du 20 juin au 23 juin 2016


©EPA

 

Une grande première! En 71 heures et 8 minutes, Bertrand Piccard a posé Solar Impulse 2 à Séville, à 7h40, après avoir décollé de l'aéroport JFK. "C'est mieux que ce qui était prévu". Au décollage, le temps de vol avait été estimé entre 90 et 110 heures. Propulsé par les vents, l'appareil peut dépasser les 100 km/h, par rapport au sol, et faire des pointes à 140 km/h.

L'arrivée : le 26 juillet 2016


©EPA

 

Plus de 40.000 km parcourus en 550 heures de vol séparés en 17 étapes sur 15 mois, Bertrand Piccard et André Borschberg ont réussi leur pari. Ils ont bouclés un tour du monde sans précédent dans un avion propulsé uniquement par l'énergie solaire. La dernière étape qui a relié Le Caire à Abou Dhabi n'aura été qu'une dernière formalité, après une expérience forte destinée à promouvoir l'usage des énergies renouvelables.

©Jean Revillard/Rezo/SolarImpulse





Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect