La dernière ville syrienne aux mains de l'EI est tombée

La ville détruite de Al-Qaryatain elle aussi reprise récemment à l'Etat Islamique. ©AFP

L'armée syrienne annonce avoir repris la dernière ville qui était encore aux mains de l'Etat Islamique.

Boukamal. C'était la dernière ville encore aux mains du groupe djihadiste Etat islamique en Syrie. L'armée syrienne annonce en avoir repris le contrôle total. Après plusieurs semaines d'une offensive soutenue par l'aviation russe, les troupes du régime et de ses alliés (miliciens irakiens, iraniens et du Hezbollah libanais)  avaient réussi mercredi soir à entrer dans la ville située près de la frontière avec l'Irak.

Le groupe djihadiste, après une montée en puissance spectaculaire en 2014, a été la cible de multiples offensives menées durant l'année écoulée par différentes forces qui ont réussi avec l'appui russe ou américain à le déloger des vastes territoires conquis en Irak et en Syrie.

→ L'Etat islamique est-il donc éradiqué? Non, pas du tout.

©Photo News

L'EI reste présent tant en Irak qu'en Syrie. Mais il n'occupe plus de villes importantes. En Syrie, il se maintiendrait encore dans la province de Deir Ezzor dans quelques villages et petites localités et contrôle au moins un champ pétrolier. Il serait présent dans deux quartiers périphériques de Damas, Yarmouk et Hajar al-Aswad, et dans quelques poches de la province centrale de Homs et dans le sud syrien. En Irak, l'EI contrôle encore la localité de Rawa et ses environs désertiques, près de la frontière syrienne.

Et surtout, selon les experts, les revers de l'EI ne signifient ni la défaite définitive ni l'éradication de l'organisation jihadiste.

L'EI avait aussi perdu Raqa, le 17 octobre, après de longs mois de combats contre les Forces démocratiques syriennes. ©AFP

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content