L'autopsie de Jeffrey Epstein fait planer le doute sur la cause de sa mort

Le Metropolitan Correctional Center, la prison où Jeffrey Epstein a été retrouvé pendu dans sa cellule. ©REUTERS

Le mystère demeure entier autour de la mort de l'homme d'affaires américain Jeffrey Epstein. Selon Washington Post, une autopsie a révélé des os cassés dans son cou, ce qui n'exclut pas le scénario de l'homicide.

Des os cassés ont été observés lors de l'autopsie de Jeffrey Epstein, selon deux sources proches de la découverte, relate le Washington Post ce mercredi. Parmi ceux-ci, l’hyoïde, situé à proximité de la pomme d'Adam chez les hommes. Sa cassure est possible lors d'un suicide par pendaison, surtout chez les personnes plus âgées. Les experts rajoutent néanmoins que cela survient plus fréquemment dans des cas d'homicides par étranglement.

L'homme d'affaires et millionnaire américain Jeffrey Epstein, emprisonné suite à un procès concernant des agressions sexuelles, avait été retrouvé pendu dans sa cellule dimanche dernier.

Le procureur général William P. Barr, dont le département supervise les locaux du bureau des prisons où Epstein est décédé, avait alors qualifié sa mort de "suicide apparent". Les nouvelles informations issues de l'autopsie n'ont pas encore été commentées par les enquêteurs. Le bureau de la médecin légiste en chef de New York Barbara Sampson, qui avait déjà conclu le suicide après avoir effectué une autopsie dimanche, reste également silencieux.

Des théories du complot se répandent 

Certains estiment qu'Epstein, qui avait notamment été accusé de trafic sexuel, en savait peut-être trop sur ses clients. Un jour avant sa mort, la Cour avait rendu publics des documents selon lesquels il aurait envoyé une mineure à plusieurs hommes d'Etat américains pour des services sexuels. Ceux-ci ont nié leur implication.

Par ailleurs, une multitude de rapports avaient déjà accusé les gardes du Metropolitan Correctional Center, où Epstein séjournait, d'un mauvais suivi du protocole de la prison. De plus, la cellule n'avait pas été surveillée durant plusieurs heures. Ces informations proviennent de sources anonymes contactées par le Washington Post. Selon ces dernières, le bureau Sampson poursuit toujours ses recherches sur les conditions exactes de la mort du millionnaire. Cela pourrait inclure la consultation des caméras de surveillance, des dépistages toxicologiques et des entretiens avec les gardes

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect