La Chine et les Etats-Unis décident de baisser progressivement leurs tarifs douaniers

Donald Trump et Xi Jinping. ©AFP

La Chine a annoncé jeudi s’être mise d’accord avec les Etats-Unis pour une levée "par étapes" de leurs droits de douane punitifs mutuels. Une information confirmée par un membre de l'administration Trump. Pékin et Washington s’efforcent de finaliser un accord partiel sur leur différend commercial courant novembre.

Les deux plus grandes puissances économiques au monde sont engagées depuis 2018 dans une guerre commerciale menée à coup de tarifs douaniers, dont les effets sur l’économie mondiale et la confiance des investisseurs se font durement sentir.

Chinois et Américains ont cependant déclaré vouloir parvenir à un accord préliminaire courant novembre. "Durant les deux dernières semaines, les négociateurs en chef des deux pays ont mené des discussions sérieuses et constructives", a déclaré Gao Feng, le porte-parole du ministère chinois du Commerce. "Ils ont convenu d’une annulation par étapes et progressive des tarifs douaniers additionnels, au fur et à mesure de la progression vers un accord" final, a-t-il souligné lors d’une conférence de presse.

S’il est confirmé officiellement par les Etats-Unis, cet arrangement sur les droits de douane pourrait être le dernier signe en date d’un relatif réchauffement des relations entre Pékin et Washington. Un membre de l'administration américaine a indiqué en fin de journée que les deux pays s'étaient bien mis d'accord pour  pour lever par étapes les droits de douane supplémentaires qu'ils se sont mutuellement imposés ces derniers mois. 

Le vice-Premier ministre chinois Liu He, chef des négociations commerciales pour la Chine, s’est entretenu la semaine dernière avec son homologue américain Robert Lighthizer et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin lors d’un appel qualifié de "constructif" par les deux parties.

"Une guerre commerciale ne nuit pas seulement aux concurrents, elle compromet aussi l’économie mondiale."
Pamela Coke Hamilton
directrice commerce international de la CNUCED

Initialement, le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping devaient signer mi-novembre un accord préliminaire en marge de l’Apec, un sommet des pays riverains du Pacifique qui devait avoir lieu au Chili. Mais cet événement a été annulé en raison de la crise sociale qui secoue ce pays. Et Trump a indiqué qu’ils étaient "en train de choisir un nouvel endroit" pour la signature.

Un accord, même partiel, permettrait de rassurer les marchés mondiaux et de marquer une pause dans la guerre commerciale bilatérale, lancée en mars 2018 par l’hôte de la Maison Blanche pour mettre fin à des pratiques commerciales qu’il juge "déloyales".

Situation "perdant-perdant"

L’ONU a affirmé que la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis nuit aux deux économies, avec pour conséquences une chute des exportations et une hausse de prix pour les consommateurs.

Dans un nouveau rapport, la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) a étudié les répercussions des hausses de tarifs douaniers que se sont imposées à tour de rôle les deux plus grandes économies mondiales, et en a conclu que la situation s’était considérablement aggravée pour les deux géants.

Et cette situation risque à son tour d’avoir un impact sur l’ensemble de l’économie mondiale, a averti l’agence spécialisée de l’ONU.

35 milliards $
Selon une étude de l’ONU, l’impact des droits de douane américains était de 35 milliards de dollars de pertes pour les produits chinois au premier semestre.

"Une guerre commerciale perdant-perdant ne nuit pas seulement aux principaux concurrents, elle compromet aussi la stabilité de l’économie mondiale et de la croissance", a souligné une directrice de la Cnuced, Pamela Coke Hamilton.

L’analyse de la Cnuced, qui ne porte que sur l’impact des droits de douane américains, a calculé qu’ils avaient provoqué une baisse de 25% des importations de produits chinois visés par les sanctions aux Etats-Unis au cours de la première moitié de 2019, soit une perte de 35 milliards de dollars.

Le rapport a mis en lumière le fait que sur ces 35 milliards, environ 21 milliards ont été récupérés par d’autres pays ou entités, comme Taïwan, le Mexique ou l’Union européenne. Les 14 milliards restants ont été soit perdus, soit répartis sur des producteurs américains.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect