Le mur de Trump ne résiste pas à la tempête Hanna

©EPA

Rétrogradé en tempête tropicale, l'ouragan Hanna a détruit des pans entiers du fameux mur de Donald Trump, construit à la frontière américo-mexicaine.

L'ouragan Hanna, premier de l'année 2020 sur la côte Atlantique, a atteint, ce samedi, le Texas, porteur de fortes pluies, bourrasques et éventuellement de crues très dangereuses, alors que cet État du sud des États-Unis est sous pression face à l'épidémie de coronavirus.

Le mur de Donald Trump, construit à la frontière entre les États-Unis et le Mexique, n'a pas résisté à l'ouragan. Une portion de celui-ci s'est en effet effondrée sous les vents violents.

Ce dimanche, Hanna a été rétrogradé en tempête tropicale. Aucune victime ni aucun dégât important n'a été signalé et le Texas et le Mexique ont levé leurs alertes dans l'après-midi.

Mais les métérologistes avertissent que les fortes pluies peuvent encore produire des "inondations présentant un danger de mort" dans le sud du Texas et des glissements de terrain dans le nord du Mexique.

Les images de l'ouragan Hanna au Mexique. ©REUTERS

©REUTERS

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés